Enseignement supérieur : Dr Ousmane Kaba va dire ses quatre vérités ce mercredi

By on 15 mars 2017
DR OK

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est plus le parfait amour entre le Dr Ousmane Kaba et le Ministre de l’enseignement  supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé.

La sortie du Ministre Yéro Baldé au mois de février  dernier sur la situation des  fictifs dans les universités  publiques et privées  de Conakry constitue la pomme de discorde.

Selon le Ministre Yéro Baldé puisqu’il s’agit de lui sur un effectif total de 85.585 étudiants théoriquement inscrits  rien que dans les Institutions d’Enseignements  Supérieures  publiques et privées de Conakry, seuls 38.647 sont visibles d’après les enquêteurs; soit un écart de 46.938.

Dans les universités publiques sur 33 634 étudiants annoncés, seulement 19 575 étudiants sont connus dans le registre des effectifs du Ministère de l’enseignement supérieur. Ce qui fait 42% de fictifs dans le public.

Dans les universités privées, sur un total de 52 051 étudiants déclarés, 19 075 étudiants seulement répondent à l’appel, soit  un écart de 60% de fictif dans les universités  privées.

Au niveau des universités privées, nous vous  fournissons des statistiques des plus grandes universités  privées du pays.

L’université Kofi Anan   fondée justement par Dr Ousmane Kaba, a déclaré 9 063 étudiants  au compte de l’Etat.  Après le recensement biométrique, seulement 3 412 étudiants ont répondu à l’appel, soit plus de 5. 300 fictifs.

A l’université UNC, Université Nongo Conakry,  sur 8 899 étudiants déclarés par les autorités universitaires au Ministère de l’enseignement supérieur, seulement 3  089 étudiants sont présents.

Ce n’est pas tout car le travail des agents recenseurs a  aussi permis de détecter 745 PV non existants, 86 PV sous un autre nom, 2 cas de doublon, 2 cas d’anomalies et 71 cas de faux diplômes, selon les statistiques données par le Ministre  Abdoulaye Yéro Baldé. Le tout pour une perte annuelle de plus de 200 milliards GNF par an pour l’Etat.

Seulement voilà, cette sortie du Ministre en charge de l’enseignement supérieur n’est pas du goût de Dr Kaba qui a estimé que le Ministre devrait rencontrer d’abord les fondateurs des universités privées pour parler de la situation  avant de publier les résultats du recensement biométrique des étudiants dans les medias.

Par ailleurs, Dr Ousmane Kaba conteste aussi les chiffres fournis par le Ministre Baldé. Justement pour donner certainement ses propres chiffres, l’association des fondateurs des universités privées anime ce mercredi dans l’après midi, une conférence de presse sur le sujet à la maison de la presse de Coleah.

Et comme pour ne rien arranger, Dr Kaba, transfuge du RPG, le parti au pouvoir et actuel président du parti PADES, Parti des Démocrates pour l’Espoir qui se fixe pour objectif de bâtir  une Guinée prospère, unie et juste crie à une chasse aux sorcières.

Pour ce Dr D’Etat en Sciences Economiques, le fait de défier  sur la place publique le président Alpha Condé reste l’unique cause de ses ennuis.

Il est à préciser que l’honorable  Ousmane Kaba a construit en Guinée  la plus grande université de toute l’Afrique de l’ouest : l’université Kofi Annan de Guinée.

Guineelive suit  le dossier pour vous

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

 

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*