Semi Marathon de Conakry : vers l’internationalisation de l’athlétisme en Guinée

La cinquième édition du semi marathon de Conakry  qui aura lieu le 14 mai prochain à Conakry a été officiellement lancée ce vendredi à Conakry par le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry. C’était dans la salle de conférence de Total-Guinée devant les sponsors.
Justement pour cette cinquième édition, en plus de l’augmentation du nombre de coureurs qui passe de 4 mille à 5 mille, Total Guinée qui organise l’événement et ses partenaires ont décidé de jouer leur partition dans le cadre de la lutte contre les maladies cardiovasculaires en permettant à 5 mille personne de 2è et 3è âge à effectuer une marche sportive  avec pour  thème : je marche et cours pour mon cœur.  Pour lier l’utile à l’agréable, l’accent sera mis sur la couverture médicale des participants avec des visites médicales et la sensibilisation des citoyens autour de leur état de santé.
Cet événement sportif et de santé coïncide avec  un autre grand  rendez-vous sportif d’athlétisme africain et mondial à Conakry : 16 pays de la communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest seront à Conakry pour le championnat régional d’athlétisme sénior et junior de la région 2 avec 65 officiels techniques de haut niveau. Ce qui, à n’en pas douter constitue une grande valeur ajoutée de l’athlétisme guinéen. Pour l’occasion, les organisateurs, notamment la fédération guinéenne d’athlétisme a fait l’histoire de ce qui est désormais  devenu une tradition en Guinée.

Le représentant du Ministre de la santé à la rencontre, Dr Bachir Kanté a au nom du Ministre Abdourahmane Diallo salué cette initiative de la société Total-Guinée. Pour lui en matière de santé, les maladies cardiovasculaires constituent un véritable problème de santé publique. Les façons de manger, de boire et de vivre ont changé et aujourd’hui selon les  données fournies par le Ministère de la santé, 35% de la population guinéenne souffre des maladies cardiovasculaires. Ce qui représente selon Dr Kanté une portion très importante de la population guinéenne.

En guise de conseil, le représentant du ministre de la santé a déclaré que pour faire le sport, il faut être en bonne santé et vise versa. Il recommande aux guinéens de ne pas se sédentariser à la maison et dans les bureaux mais de faire au moins 150 minutes d’activité physique par  semaine et de marcher à pied.

Le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Siaka Barry a qualifié ce moment de charnière  dans l’histoire du sport en Guinée. Le sport a dit le ministre Barry est l’un des piliers du programme de développement du gouvernement pour l’épanouissement de la jeunesse guinéenne. Et pour cette année, le Ministre s’est dit heureux de voir que les organisateurs  prendre le devant sur le gouvernement en associant la lutte contre les maladies cardiovasculaires  en Guinée qui constitue comme déclaré plus haut par le représentant du Ministre de la Santé comme un problème de santé publique.  Ce qui à ses yeux n’est pas seulement pour booster les actions sportives mais aussi des problèmes de santé des jeunes et adolescents.
Avec cinq mille personnes, il y aura du monde, c’est pourquoi au nom du gouvernement, Siaka Barry a promis aux organisateurs que l’Etat prendra  ses responsabilités et son rôle régalien pour assurer les défis de la mobilisation et surtout de la sécurité.
En tout cas, les organisateurs promettent  que la sécurité sera renforcée par l’augmentation du nombre de policiers, de gendarmes aux points de départ, d’arrivée et sur l’ensemble du parcours puisque à terme, les organisateurs visent plus de 10 mille coureurs avec des candidats venus de partout dans le monde.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*