La Guinée est-elle dirigée par une MAFIA ?

flash

C’est la question que de nombreux guinéens se pose vu la tournure des événements dans le pays, notamment la gestion de la Guinée par des lobbies. Il est vrai que le président Alpha Condé se pose toujours en chantre du panafricanisme comme ça été le cas récemment lors de sa visite à Paris. Répondant à une question sur un troisième mandat, le chef de l’Etat guinéen qui devrait tout simplement dire que la loi limite le nombre de mandat à deux s’en est pris à des monarchies du Golf tout en parlant du respect que les blancs doivent accorder aux africains: « Je me suis engagé devant le peuple de Guinée sur un programme et je me demande pourquoi vous ne posez jamais la question aux Asiatiques ou aux Européens et pourquoi c’est aux Africains que vous posez la question. Je ne vous ai jamais entendu demander à Singapour, à la Corée du Sud ou à la Malaisie de limiter les mandats. Alors qu’on respecte un peu l’Afrique dans ce domaine. Nous allons imposer qu’on nous respecte et n’allons pas accepter qu’on nous dicte ce que nous devons faire ».

Mais les faits parlent d’eux-mêmes et démontrent si besoin en est que la Guinée est bien dirigée par une mafia. Depuis pratiquement 2011, le président Alpha Condé a fermé toutes les sociétés et entreprises qui existaient au gré de ses intérêts et des intérêts de la mafia. Combien de responsables de sociétés, d’entreprises et d’investisseurs se sont relayés au palais Sekhoutouréah?  Ils viennent de la France, la seconde patrie du président, de la Grande Bretagne, de la Chine, de la Suisse, des monarchies du Golf, l’Afrique du Sud, le Burkina Faso, pays des ancêtres du chef de l’Etat guinéen, les Etats-Unis, le Canada, excusez du peu la liste des pays est longue.

Si tous ses hôtes du président Alpha Condé investissaient en Guinée, il ne sera pas exagérer de dire que les ressortissants des pays  africains allaient venir chercher du boulot en Guinée.

Ce n’est pas tout car les sociétés minières naissent presque tous les jours, notamment dans la préfecture de Boké sans que les guinéens ne sachent comment ces sociétés sont venues. Ne parlons même pas du contrat qui lie la Guinée à ses sociétés. La gouvernance Alpha Condé annonce des centaines de millions de dollars d’investissement et parfois  des milliards de dollars. Juste le temps pour ces entreprises et sociétés de  transporter de l’or, du diamant, le fer et la bauxite de la Guinée hors des frontières nationales. Ce, sans aucune incidence sur la misère noire des guinéens.

Dans tout ça, presque tous ceux qui accompagnent ces investisseurs sur le terrain sont des guinéens qui n’ont presque rien en Guinée. Les épouses et enfants sont tous à l’étranger. Que dire des Ministres de la République  qui préfèrent loger dans les Hôtels, parce que en Guinée, ils n’ont rien sur place. Ils viennent pour s’enrichir et envoyer le butin piqué au peuple de Guinée à l’étranger parce que, leurs épouses et leurs enfants sont tous hors du pays.

Que restera alors aux guinéens après le second et dernier mandat constitutionnel du président Alpha Condé le 21 décembre 2020? C’est la question qui taraude les esprits.

En attendant, le président de la Guinée et de l’Afrique continue de se promener à l’étranger. Après Paris, il est arrivé ce samedi au Maroc. La prochaine destination n’est pas encore connue avec ces voyages qui n’apportent presque  rien au contribuable guinéen. Au contraire.

Ousmane Cissé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*