Partager
Secret de polichinelle, Baba Alimou Barry est une figure emblématique de l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa-Kagbelen. Il est bien connu et reste l’un des leaders des jeunes de cette partie de la capitale guinéenne qui n’est plus à présenter.
En juillet 2011, à l’image de Bah Oury, du commandant Alpha Oumar Diallo, alias AOB, Fatou Badiar Diallo ou encore de  Almamy Aguibou Barry, il était accusé dans  l’affaire de l’attaque contre la résidence privée du président Alpha Condé le 19 juillet 2011. 
Petit fils de l’ancien Ministre de la Justice, Me Bassirou Barry, la défense de Baba Alimou avait été assuré par son grand père  et avocat Me Bassirou Barry dans ce dossier.
Jugé puis condamné à 15 ans de réclusion criminelle, Baba Alimou Barry  a été gracié par le président Alpha Condé le vendredi 25 décembre 2015. A sa sortie de prison, il a été accueilli par ses proches dont le vice-président de l’UFDG, Aliou Condé  sur la photo avec Baba Alimou. 
Le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition, s’est lui-même féliciter de cette libération. Cellou Dalein Diallo puisqu’il s’agit de lui a clamé l’innocence des personnes condamnées dans ce dossier et espérer que les autres prisonniers vont recouvrés leur liberté comme  Baba Alimou Barry.
Après la prison, revoilà Baba Alimou Barry au devant la scène. Cette fois-ci avec le  » Mouvement d’Émancipation pour la Renaissance Nationale » (MERENA).
Au lancement officiel vendredi des activités de ce mouvement à la maison de la presse, Baba Alimou Barry qui est vice-coordinateur du mouvement a notamment déclaré:   » aujourd’hui, nous sommes autour d’une plateforme d’association pour porter nos actions plus haut, plus loin. Dans les prochains jours et semaines, nous allons poser des actions. Nous sommes comme un rempart de la jeunesse. Nous combattons la manipulation dans toutes ses formes qui existent au niveau de la jeunesse. Nous prenons notre place. Nous demandons que la jeunesse retrouve sa place au niveau de la nation. Que ce soit au niveau de la société civile, que ce soit au niveau des partis politiques. Il faut que la jeunesse retrouve sa place à tous les niveaux. C’est ça notre combat ».
Ce n’est pas  puisque Baba Alimou ajoute:  » dans l’avenir, nous pouvons faire beaucoup de choses quand nous sommes organisés. Nous pouvons avoir de l’emploi quand nous sommes organisés. Quand il y’a une synergie dans nos actions, beaucoup de choses vont changer pour la jeunesse. Je suis conscient parce que, on aura notre place, on a un grand rôle à jouer au niveau du développement et de la démocratisation de notre pays. Par le passé, on a réalisé beaucoup d’actions qui sont restées dans l’ombre. Aujourd’hui, nous montrons à tout le monde, ce que nous faisons sur le terrain indépendamment des politiques, indépendamment de certaines personnes qui manipulent la jeunesse ».
Comme pour dire que le divorce est désormais consommé  entre Baba Alimou Barry et le chef de file de l’opposition guinéenne.
Almamy Kalla CONTE
664 26 13 70
Partager