UFDG : Ousmane Gaoual Diallo et Fodé Oussou à couteaux tirés

By on 12 juin 2017
ufdg

Le très controversé Conseiller politique du chef de file de l’opposition et député uninominal de Gaoual, nom de sa ville natale, passe désormais pour être à la fois « un directeur de conscience » et un « donneur de leçon ».

Ousmane Gaoual Diallo puisqu’il s’agit de lui tire sur tous ceux qui bougent, n’en déplaise à la cohésion dans le principal parti d’opposition dans le pays.

Les propos du Vice-président  de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana condamnant les injures des guinéens de Bruxelles contre président Alpha Condé n’ont pas été du goût de Ousmane Gaoual.

Si Fodé Oussou pense que le chef est sacré et ne doit pas être traité de la sorte, comme ça été le cas récemment à Bruxelles, ce n’est pas le cas pour le député de Gaoual.

Sur sa page facebook, Ousmane Gaoual Diallo a notamment écris : «Non je ne partage pas la condamnation ! Le vice-président de l’UFDG Fodé Oussou ne doit pas tomber dans la démagogie. La sacralisation du statut du chef de l’État procède de son attitude.  L’incarnation du statut et le comportement doivent impérativement obéir à des règles qui fondent l’exigence de protection du chef de l’État.

 Rappeler la nécessité de respecter le chef de l’État est une pédagogie qui nécessairement rappelle son attitude envers le peuple de Guinée. Se mettre à condamner tel ou tel comportement de nos concitoyens est culpabilisant».

Après ces propos polémiques, les oreilles de Fodé Oussou ont été tirées par ses proches. Ce que le vice-président du parti n’a pas du tout apprécié : le qualifier de démagogue.

Conséquence de cette sortie inappropriée puisque des crises ne manquent pas au sein de cette formation politique, la réunion hebdomadaire de samedi de l’UFDG a été reportée. Le temps peut être pour les deux  désormais « frères ennemis » de fumer le calumet de la paix.

 

Naby Camara

 

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*