Célébration de la journée mondiale de population : le gouvernement guinéen et ses partenaires annoncent une lutte pour la PF

By on 12 juillet 2017

A l’instar des autres pays, la République de Guinée a célébré ce mercredi 11 juillet 2017, la journée mondiale de la population. La cérémonie marquant cette célébration a eu lieu dans un réceptif hôtelier de Conakry en présence du premier ministre en compagnie de certains membres du gouvernement, des représentants des institutions accréditées en Guinée et 240 représentants des structures concernés par des questions de population en Guinée.

A cette occasion, le gouvernement guinéen et ses partenaires notamment le Fond des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) ont réaffirmé leur volonté de coopération pour  l’atteinte des objectifs visés.

Le thème retenu pour cette année est : « planification familiale : autonomisation des peuples et développement des nations ».

Dans son discours de circonstance, la ministre du plan et de la coopération internationale, Mama Kany Diallo a dit que la célébration de la journée mondiale de la population le 11 juillet de chaque année est devenue une tradition en Guinée et offre l’occasion aux décideurs à tous les niveaux sur l’urgence et l’importance des problèmes  de population dans un contexte économique internationale de plus en plus difficile.

Selon elle, le thème est le reflet de l’intérêt que l’Union Africaine porte à la pratique du dividende démographique d’ici 2063 à travers la promotion de la santé de la reproduction notamment par le biais de la planification familiale.

« En Guinée la population qui était de 2 650 habitants en 1956 a été multipliée par quatre depuis 58 ans pour se situé à environs 11 319 mille habitants en 2016. Cette population est caractérisée par son extrême jeunesse ».

Car, dit-il, 45% de la population ont moins de 15 ans et plus de la moitié sont âgées de moins de 18 ans. Cette frange de la population constitue à moins et long terme un important  appui pour le  développement à condition de lui assurer une bonne santé, une bonne formation et de l’intégrer dans le processus de production.

« Il convient également de souligner que le taux de fécondité est encore trop élevé en Guinée avec en moyenne de 5,6 selon l’enquête MISTALI 2016. Le gouvernement  conscient du rôle que la fécondité de l’adolescente joue dans la transition démographique a mis en œuvre avec l’appui des partenaires notamment l’UNFPA une déclaration de politique nationale de population qui donne le droit de planifier sa famille.

Selon elle, la planification familiale fait partir des droits et libertés fondamentaux de couple et des personnes de décider librement et de manière responsable s’il faut et quand penser à fonder une famille. L’investissement dans la planification familiale permet de maintenir les femmes et les filles bonnes santé.

De son coté, le représentant de l’UNFPA en Guinée, Cheikh Fall a dit que  la conférence internationale sur la population et le développement (CIDP) de 1994 a marqué un changement de paradigme dans le domaine de la population et le développement, remplaçant une approche démographique par celle qui est fondée sur les droits des couples et des personnes de décider librement et de manière responsable, si et quand commencer à fonder une famille.

« L’accès universel aux services de santé sexuelle et reproductive, y compris la planification volontaire, a été la pièce maitresse du nouveau paradigme ».

Parlant des avantages de la planification familiale, il a dit que planification familiale est une intervention de sauvetage. « Elle empêche les grossesses non désirées et par ricochet réduit les risques lors de l’accouchement et le recours à des avortements hasardeux. Les préservatifs masculins et féminins peuvent également réduire le risque d’infections sexuellement transmissibles ».

Avant de terminer, il a dit : « les investissements dans la planification familiale peuvent contribuer à un dividende démographique, ce qui augmente le potentiel de gain économique d’un pays ».

En sa qualité de président d’honneur de la cérémonie, le premier ministre Mamady Youla a rassuré les partenaires techniques et financiers de la volonté des autorités guinéennes à investir dans la planification familiale.

Daouda Yansané

664 44 23 43           

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*