Code électoral: la désignation ne sert ni les intérêts de la population, ni les objectifs de développement de l’Etat en terme d’administration territoriale, selon le groupe de Sidya Touré

Le Groupe Parlementaire Alliance Républicaine  composé  des Députés de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et de l’Union pour le Progrès de Guinée (UPG) prend acte de la promulgation du Code Electoral par le Chef de l’Etat ; validant de fait le mode de désignation des responsables des quartiers et de districts sur tout le territoire national.

Le Groupe Parlementaire déclare que ce mode de désignation ne sert ni les intérêts de la population à la base, ni les objectifs de développement de l’Etat en terme d’administration territoriale. Il est regrettable de noter qu’après la promulgation de ce code, les guinéens ne peuvent plus exercer des responsabilités citoyennes dans leur localité sans adhérer ou faire allégeance à un parti politique.

En conséquence de l’application de ce mode de désignation,l’Etat guinéen aura des difficultés permanentes de gestion des responsables à la base qui ne viennent ni de ses structures décentralisés, ni des populations que l’Etat administre.

Les 128 délégations spéciales qui constituaient 128 anomalies administratives réellement ressenties par l’administration territoriale vont être remplacées par plus de 3000 cas avec autre espèce de difficultés, parce que les chefs de quartier et de district en tant que premier escalier de la puissance publique  font office d’état civil, de gestionnaire des conflits sociaux dans leur localité et de police judiciaire à la basepar lesquels passent plusieurs interpellations, plusieurs convocations et plusieurs exécutions de décision de justices.Tant de fonctions et de rôles importants pour les citoyens dans lesquels les partis politiques pourraient interférer par l’intermédiaire de leurs agents nommés dans les quartiers et districts. 

Pour le Groupe Parlementaire Alliance Républicaine la gouvernance citoyenne à la base reste  une condition nécessaire au développement endogène et à la quiétude nationale.    

Conakry, le 28 juillet 2017 

Groupe Parlementaire Alliance Républicaine

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*