Or : 40% des recettes échappent au contrôle de l’Etat

By on 29 juillet 2017
MINES

La Guinée, pays situé sur la côte atlantique de l’Afrique possède de nombreuses richesses naturelles. Mais malgré ses nombreuses richesses du sol et du sous-sol, la population vit dans une extrême pauvreté. A part une minorité, les guinéens ne profitent pas de l’exploitation de leurs ressources minières.

Dans la région de la haute Guinée par exemple, notamment dans les préfectures de Kouroussa, Siguiri, Kérouané et Mandiana pour ne citer que celles-là, des avions qui convoient de l’or ne passent pas par la capitale Conakry. Et surtout ne poser pas de questions à la banque centrale sur la gestion de l’or  comme c’est la pratique dans des pays qui se respectent.

C’est du moins la confirmation faite par une étude des cabinets, Levin Sources Géomine et CECIDE qui affirme que 40% des recettes de l’or échappent au contrôle de l’Etat. La notification a été faite  dans le rapport sur des études diagnostiques de l’exploitation artisanale de l’or et du diamant. Cette étude a été présenté vendredi à Conakry aux acteurs intervenants dans le secteur.

En guise de recommandation, les cabinets demandent la poursuite des réformes engagées dans l’exploitation artisanale de l’or et du diamant en Guinée.

En tout état de cause, la pauvreté ne cesse de s’accroître dans le pays et aucune explication ne semble être fournie par les autorités aux citoyens sur la gestion et l’installation des sociétés minières dans le pays.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

About guineelive.com