Dépotoirs d’ordures : le déguerpissement des occupants illégaux commence demain

By on 6 septembre 2017
dd

Le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire Ibrahima Kourouma  était ce mercredi soir sur le terrain, notamment sur le site de la décharge de la minière et celle de Kagbelen dans la préfecture de Dubreka. C’était pour s’enquérir de  la réalité de la décharge de la minière après l’éboulement  des ordures sur trois maisons causant la mort de 9 personnes dans le secteur  de Dar Es Salam.

Selon le chef de secteur de Dar Es Salam Facely Mara,  le site qui a été identifié en 1983 est fonctionnel depuis 1987. Le site  a été délimité par l’Etat en 1997. Au total, il y avait 25  hectares.

Ce n’est pas tout car l’Etat avait trouvé quelque 119 maisons très proches de la zone. Les propriétaires avaient été dédommagés pour quitter les lieux en 1997. Mais avec l’occupation anarchique des lieux, il ne reste pas grand-chose des 25 hectares.

La plus part des occupants pour  ne pas dire tous ne détiennent pas de papiers d’autorisation pour occuper les lieux.

A la question de savoir si toutes ces personnes ont quitté les lieux, le chef secteur a répondu  par l’affirmative. Toutefois, le seul bémol a indiqué le Ministre Ibrahima Kourouma, c’est que sur les 25 hectares, à peine la moitié existe de nos jours.  Tout est envahis par des occupants illégaux.

Avant de quitter les lieux, le Ministre a promis d’envoyer une équipe technique demain jeudi pour procéder au recensement des bâtiments proches des lieux. Avant de rassurer que l’Etat prendra ses responsabilités.

En tout cas, les maisons qui sont encore proches de la décharge seront marquées dès demain par les services techniques du département.

De la déchargé de la minière, cap sur le site de 60 hectares réservé à Kagbelen par l’Etat pour transférer la décharge de la minière. Sur ce site également, les constructions poussent partout.

A ce niveau aussi, le Ministre Ibrahima Kourouma a donné des instructions fermes au préfet de Dubreka et à ses services techniques pour que le déguerpissement des occupants illégaux commence dès demain jeudi afin que le domaine soit libéré dans 48 heures.

Aux responsables de son département, Ibrahima Kourouma a indiqué que les cadres qui seront mêlés à l’octroi des papiers et autres documents permettant aux citoyens d’occuper les lieux tireront toutes les conséquences sur le sujet.

Répondant   à une  question de notre reporter sur le sujet, le Directeur préfectoral de l’habitat de Dubreka, Sory Condé a déclaré qu’il n’a jamais délivré de papiers aux citoyens pour l’occupation du site.

Il faut dire enfin que selon le Secrétaire général du département en charge de la Ville et de l’Aménagement du Territoire,  Mohamed Mama Camara, la norme à respecter entre une habitation et une décharge à la taille de  celle de la minière doit être de 100 mètres. Alors que les maisons sont situées à zéro mètres de la décharge de la minière. Conséquences, les eaux tirées des puits et la borne fontaine du quartier est de mauvaise qualité.

Cette mesure qui consiste à laisser 100 mètres entre habitations et décharge  a été bien respectée par les services techniques de l’habitat  au niveau de la décharge de Kagbelen même si les occupants illégaux ont envahis le terrain.

 

Guineelive

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*