Budget électoral : La CENI parle de 335 milliards GNF et l’Etat ne dispose que de 113 milliards

By on 7 septembre 2017

La tenue des élections communales en Guinée est devenue une source de polémique et de menace de la part de l’opposition qui n’arrête d’annoncer des marches et autres manifestations de rue. Le prochain mouvement de rue est annoncé pour le 20 septembre prochain.

La tenue des élections communales avant la fin de cette année 2017 est une des conclusions des accords politiques d’octobre 2016. Ainsi pour montrer sa bonne volonté en face’ des acteurs du processus électoral et calmer les ardeurs de la rue, le président de la république, Alpha Condé a demandé à la CENI de produire un chronogramme.

D’après nos informations, la commission électorale nationale indépendante (CENI) se grouille pour les derniers réglages de ce chronogramme qui selon le président de l’institution  fera l’objet d’exposé devant les parties prenantes au processus électoral.

La CENI a également conçu le budget électoral qui d’ailleurs a été revu à la baisse. Au temps de l’ancien président Bakary Fofana, le budget était de 447 milliards GNF. Ce montant était en relation avec l’ancien code électoral qui prévoyait que les quartiers et les districts devenaient des circonscriptions électorales.

Avec le nouveau code électoral, qui désigne les responsables locaux au prorata des résultats de la communale, seulement les communes urbaines sont des circonscriptions électorales. Donc, le nouveau budget est élaboré en fonction de cette nouvelle donne et il se chiffre à hauteur de 335 milliards GNF. Ce montant ne semble pas être ce que pense l’Etat et l’information a été fournie par la commission finances de l’Assemblée nationale aux techniciens de la CENI qui ont déposé le budget auprès de ladite commission. « L’Etat ne dispose que de 113 milliards GNF comme budget pour les élections communales » a souligné un député de cette commission finances.

Au technicien de la CENI de répondre ceci : «  Si l’Eta a un budget, il ne fallait pas nous demander d’en fournir. Nous attendons que les concepteurs de ce budget nous les logent ces chiffres dans les rubriques. Nous retournons avec notre document et nous attendons.». D’après nos informations, après des discussions houleuses entre les deux camps, le document de la CENI a été financement déposé sur la table de la commission finances pour qu’il soit débattu en plénière à l’occasion des travaux de la loi des finances rectificatives.

Aly Badara CONDE

664 26 20 20

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*