Insalubrité : « j’ai honte chaque fois que je suis en Guinée », se désole le Cardinal Robert Sarah

By on 7 septembre 2017

Le préfet de la congrégation pour le culte Divin et la discipline des sacrements, numéro trois de l’église catholique, son éminence Cardinal Robert Sarah a dédicacé ce jeudi à Conakry, deux livres. Il s’agit de « Dieu ou rien »  et « La Force du Silence » contre la dictature du bruit.

A propos, plusieurs personnalités, religieux, amis, connaissances, hommes de cultures, parents, entre autre ont rehaussé de leur présence à la cérémonie. C’est le centre culturel Franco-guinéen, Sory Kandia Kouyaté qui a servi de cadre à la cérémonie.

Pour l’occasion, le commissaire général de l’évènement  Conakry, capitale mondiale du livre s’est dit heureux d’accueillir la troisième personnalité de l’église catholique.

Sansy Kaba Diakité a souligné que l’événement  Conakry, capitale mondiale du livre est une opportunité pour le pays et la culture guinéenne. C’est pourquoi, il a demandé aux autorités du pays de saisir  cette opportunité pour faire la promotion du livre et de la lecture auprès des jeunes qui constituent l’avenir de la  Guinée.

Sansy Kaba Diakité au nom du commissariat général a élevé le Cardinal Robert Sarah au rang de l’ambassadeur de  l’évènement Conakry, capitale mondiale du livre.

Le Ministre de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow a, au nom du gouvernement mis l’accent sur la foi religieuse et ce que l’éminence  Robert Sarah incarne à la fois pour les jeunes à travers le monde, mais aussi pour  la Guinée, son pays natal.

Dans le monde, l’auteur l’éminence  Robert Sarah estime que le monde émet tant de bruit que la recherche de quelques goûtes de silence n’en dévient que nécessaire.

Pour la troisième personnalité de l’église catholique, à force de repousser le divin, l’homme moderne se trouve dans un grand silence, une épreuve à la fois angoissante et oppressante.  Sans le silence écris l’auteur, tout reste vain puisque la parole a-t-il noté ne perd sa force que dans le silence.

Parlant toujours de la foi en Dieu, le Cardinal  Robert Sarah  écrit « la vie est une relation silencieuse entre le plus intime de l’homme et Dieu, le silence est indispensable pour l’écoute de la musique de Dieu ». Il ajoute que Dieu ne parle pas dans l’ouragan, ni dans le brouhaha et le vent, mais il parle dans le silence.

Il a dénoncé l’islamophobie, l’homosexualité, l’inégalité, le mariage homosexuel, le terrorisme, l’avortement et l’occident qui selon lui a perdu son âme.

Bref dans ces livres, le Cardinal  Robert Sarah  pour qui  aucune  dictature ne pourra quelque chose contre le silence,  seule la vérité, la beauté, la bonté et l’amour du prochain, constituent des socles pour se rapprocher de  Dieu.

Par ailleurs, le Cardinal  Robert Sarah s’est élevé contre l’insalubrité de la capitale Conakry : « chaque fois que je descends de l’avion, je suis content, parce que je suis né en Guinée, j’ai grandi ici et j’ai étudié en Guinée. Mais en prenant la route pour se rendre à sa résidence, elle est transformée en poubelle. On est choqué, j’ai honte, je suis attristé par des ordures qui sont partout et même dans la rue ».

Apparemment choqué par le fait que des populations transforment la route en poubelles, le Cardinal  Robert Sarah  affirme « On a perdu le sens de la dignité. Quand un étranger vient, est-ce qu’on n’a pas honte ? J’ai vu même les gens mettre leurs poubelles au milieu de la rue. Moi, je n’ai vu aucune ville du monde avec un tel comportement alors qu’il n’y a pas longtemps vous avez vécu la maladie’Ebola. Nous sommes tous coupables parce que le problème ce n’est pas ceux qui mettent les saletés dans la rue, mais ceux qui les voient le faire et les laisser  faire. Cette saleté physique représente la saleté intérieure, la saleté dans notre cœur. Je pense qu’il y a un grand effort à faire là- dessus parce que sans travail, sans moralité, sans discipline, il n’y aura aucun progrès. Si l’égoïsme accapare notre vie et notre existence, l’égoïsme accentuera notre pauvreté et notre retard parce que Dieu nous a tout donné ici. Il faut avoir honte de la Guinée parce que c’est notre œuvre. Cette responsabilité, je vais le dire parce que moi, je n’ai jamais tergiversé ni tourné autour du pot. Il faut dire les choses qui ne vont pas, c’est une honte de voir notre ville de Conakry.  Nous avons tout ici à savoir le diamant, l’or et nous avons une terre riche mais nous ne progressons jamais. Si nous ne faisons pas un effort moral, si nous ne faisons pas une discipline, si nous ne distinguons pas le mal du bien, que chacun fasse son travail, nous ne progresserons jamais. Chaque Guinéen qu’il soit le plus bas de la société, qui soit ministre a une responsabilité indispensable et incontournable »
Plus loin, le religieux continue : «  On pense punir les gouvernants, mais on nous puni nous-même. C’est une honte de voire notre capitale dans cet état », se désole son éminence Cardinal  Robert Sarah.

Le livre  «  la force du silence » est tellement intéressant qu’il a été préfacé par le Pape François en langue Allemande. La traduction française sera disponible bientôt.

Il est à préciser  que le livre qui a pour titre « Dieu ou rien » a été vendu à plus de 400 mille exemplaires à travers le monde et traduit dans toutes les langues européennes,  mais aussi en Russe et en Chinois.

 

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

 

 

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*