Crise: la chambre nationale des huissiers de justice de Guinée dans l’illegalité totale

By on 30 octobre 2017

L’instauration d’un véritable Etat de droit en Guinée passe nécessairement en premier lieu par une réforme en profondeur de la justice. Laquelle reforme reste absolument tributaire d’un véritable changement de comportements des magistrats et des auxiliaires de justice mais aussi d’une évolution positive au niveau des structures et du fonctionnement des institutions chargées de rendre ou d’appliquer les lois dans notre pays. Or, telle n’est pas encore le cas, loin s’en faut, en dépit de la preuve de bonne foi manifeste des autorités en charge de la justice. En tout cas pas du côté de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinéen qui s’englue dans une illégalité frisant une crise dont l’ampleur n’a d’égale que l’attitude obscurantiste du président de ladite structure. Une illégalité qui dure depuis quinze longues années.

En fait, le bureau exécutif de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée n’existe que de nom et ne fonctionne que selon l’humeur de son controversé président. La structure n’étant régie par le moindre statut encore moins de règlement intérieur. L’unique règle du jeu est sans exagération aucune le pilotage à vue. Ce qui est tout de même étrange pour des gens censés appliquer la loi dans notre pays, en l’occurrence les Huissiers de justice, au début et à la fin toute procédure.
A vrai dire, l’élaboration des textes fondamentaux effectivement applicables régissant la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée a toujours été le cadet des soucis du bureau exécutif actuel qui a par ailleurs fini par avoir depuis plus dix ans sa date de péremption.
Aussi curieux que cela puisse paraitre, c’est que la question taboue au cours des rares Assemblées Générales convoquées selon le gré du président de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice de Guinée est celle relative à la programmation d’un congrès électif pour le renouvellement du bureau exécutif. Il vous est toujours opposé l’inexistence du texte statutaire et d’un règlement intérieur en bonne et due forme. Comme si ces textes tombent du ciel.
La crise au sein de la Chambre Nationale des huissiers de Justice est si profonde que nous nous proposons de revenir dans une prochaine parution sur le personnage controversé du président de ladite corporation, son comportement machiavélique ainsi que sur ses activités politiques qui le détournent complètement de sa mission en tant que premier huissier de Justice de Guinée.

K.KOUROUMA  
Tél. 631. 908. 323

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*