Koba-Tatéma : Le Corps de la paix offre des fournitures et vivres aux élèves

By on 9 novembre 2017

La maison des jeunes du district de Koba-Tatéma dans la sous-préfecture de Koba, a abrité ce jeudi 09 novembre 2017, la cérémonie de remise d’un don composé de fournitures scolaires, sacs, de vivres et de pagnes au meilleur élèves de la localité par l’ambassade des Etats-Unis à travers le corps de la paix.

Une initiative de la dame Amanda Boswick, la volontaire du corps de la paix a été hautement apprécié par les autorités, parents et élèves de la sous-préfecture de Koba.

C’est pourquoi dans son discours de bienvenu, madame Kaba M’mah Sylla, délégué scolaire de la sous-préfecture de Koba a remercié l’ambassade des Etats-Unis et le Corps de la paix pour ce geste qu’elle qualifie de magnifique et significative pour l’éducation guinéenne.

Avant d’ajouter ceci : « Nous vous assurons et vous  prions d’assurer monsieur le président de la République à travers son ministre de l’éducation nationale et de l’Alphabétisation, de l’adhésion totale et  indéfectible du corps de l’enseignant de Koba au projet de société qu’il ambitionne pour notre  cher pays la Guinée ».

Avant de dire : « Etant donné l’importance de l’éducation et l formation dans la vision du président de la République et les attentes de la population dans ces domaines, nous mesurons l’ampleur des nouvelles responsabilités qui vous ont confiées ».

Sur la situation de l’enseignement dans cette localité, elle a dit : « la situation scolaire de la sous-préfecture de Koba se présente comme suit :

Deux délégations scolaires de l’enseignement élémentaire qui sont Koba1 et Koba2 avec un total de 8756 dont 3783 filles. Il y’a Cinq établissement d’enseignement secondaire dont un lycée : collège Dixinn EG, Collège DixinnFA, College Souguébunyi, College-Tatéma et le Lycée General Lansana Conté de Koba qui englobe 2323 dont 680 filles. Nous avons un centre NAFA qui regroupe en son sein une animatrice principale, un enseignant communautaire et 65 élèves dont 35 filles »,a-t-elle expliquée.r

Parlant des difficultés, elle a parlé d’insuffisance d’infrastructures et d’équipements, manque de point d’eau surtout au secondaire, insuffisance d’enseignants, manque de professeurs dans certaines disciplines au collège et au lycée, manque de fourniture scolaire de première nécessité telles que les craies blanches, craies de couleurs, règles, équerres, compas et autres.

Satisfaite du geste, Fatoumata Yarie Sylla, élève en classe 11ème mathématique du lycée Général Lansana Conté de Koba a, au nom des élèves de Koba pris l’engagement  à respecter et faire respecter les règlements intérieurs des différentes écoles. « Nous élèves de l’élémentaire au secondaire, nous nous engageons à respecter et faire respecter les règlements intérieurs de nos écoles, à cultiver l’esprit de la paix ente nous, la quiétude sociale, le travail dans nos écoles et à accompagner madame la directrice préfectorale de l’éducation de Boffa dans sa mission, car nous allons travailler beaucoup pour donner des bons résultats aux examens nationaux ».

Avant de conclure ses propos, elle signalé les difficultés auxquelles sont confrontés les élèves de Koba. « Cependant les problèmes auxquels nous sommes confrontés se présente comme suit : grand effectif des élèves dans certaines classes, manque d’enseignants, manque de point d’eau, manque de terrain de sport pour les écoles, manque de bibliothèques ou salles de lecture, le désintéressement de nos parents à la vie de l’école et coût élevé des transports allant de 3000gnf à 5000GNF par tronçon ».

« Les difficultés citées ci-dessous, si elles sont prises en compte, nous pouvons faire de notre sous-préfecture, la première de la Guinée pendant les examens nationaux session 2018 », a promis mademoiselle Sylla

Au nom de l’Ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Jeannelle Davis, attachée culturelle à l’ambassade des USA a remercié la population de Koba pour la mobilisation au tour de cette cérémonie de remise.

« Nous sommes fiers  de la longue histoire de coopération que le corps de la paix à partagé avec le peuple guinéen. Plus de 1 605 volontaires du corps de la paix ont servi en Guinée depuis la création du programme en 1962. 117 volontaires travaillent actuellement sur des projets dans l’agriculture, l’éducation et la santé ».

En plus de parler le français, a-t-elle déclarée, leur capacité à parler les langues locales, y compris le malinké, poular et le soussou leur permet de communiquer avec leur communauté d’accueil d’une manière que la plupart des diplomates ne peuvent pas.

Avant de terminer, elle a dit : « Les liens qu’ils nouent avec les hommes, femmes et les enfants dans les villes et villages ou ils servent dureront au-delà de leur temps en Guinée », rassure Jeannelle.

Amanda Boswick, la volontaire du corps de la paix et initiatrice de toute ces actions n’a pas manqué de nous livrer ses sentiments par rapport à cette cérémonie. « Je suis très émerveillé de la tenue de cette cérémonie et surtout de l’accueil de la de la communauté. Il s’agit de 11 sacs de riz, 25 sacs d’écoliers et des fournitures et pagnes »r2

Parlant du choix des bénéficiaires, elle a dit : « nous avons fait une compétition entre les élèves sur les méfaits du paludisme et l’utilisation et la distribution des moustiquaire imprégnées. Les élèves qui maitrisaient plus ces domaines dans chaque classe ont choisi pour bénéficier ce don », a-expliquée la volontaire du corps de la paix.

Satisfaites de l’acte, Hadja Aissata Sacko, madame Camara Hassanatou  Diallo, respectivement préfet et directrice préfectorale de l’Education de Boffa ont tour à tour remercié l’ambassade des Etats-Unis et le corps de la paix pour le geste et le choix de leur localité.

Daouda Yansané envoyé spécial de guineelive.com

664  44 23 43

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*