Partager
Le Ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté semble être monté sur ses chevaux pour « crier au sabotage orchestré » contre la SENACIP, semaine nationale de la citoyenneté et de la paix qui était à sa deuxième édition cette année.
Des sabotages, le Ministre Gassama et ses supporters en voient partout. Dans sa ligne de mire:
Primo: les Ministres en charge du secteur économique ( Ministres des Finances et du Budget) qui n’auraient pas débloquer l’argent nécessaire pour la tenue de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix.
Secondo, le président Alpha Condé qui est dans le viseur du Ministre Gassama pour n’avoir pas apporter tout son soutien à l’organisation de cet événement.
Tierso, le Premier Ministre et les membres du gouvernement qui ont manqué de solidarité gouvernementale.
Dans son discours de clôture de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix que les membres du gouvernement ont boudé systématiquement, Gassama a notamment déclaré:  « J’avais prévu un discours, mais je ne pourrai pas tenir de discours.  Je voudrai simplement exprimer ici que j’ai voulu servir ce pays, mon pays, ma nation. Je peux ici sans l’ombre d’aucun doute exprimer avec une très grande sérénité que pour moi l’aventure de la SENACIP s’arrête à cette deuxième année. Je n’organiserai pas la troisième édition de la SENCIP. J’ai servi mon pays et je l’ai servi loyalement, honnêtement avec mon cœur, mon sang, mon honneur. Je suis fier d’être guinéen, j’annonce que la troisième édition je ne l’organiserai pas ».

Alors est-ce à dire que Gassama doit rendre le tablier?.

A propos, comme dirai l’autre, le tigre ne montre pas sa tigritude, il saute. Si Gassama Diaby estime qu’il ne pourra plus jouer son rôle avec le fiasco de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix, il pourra tout simplement dire au-revoir au président Alpha Condé.
En tout cas, se est patriote, il ne devrait pas y avoir une distance océanique entre ses discours parfois académiques et les gestes qu’il pose au nom de la nation, comme il le dit.
A moins que Gassama ne profite du budget de fonctionnement de son département et les avantages liés à la fonction ministérielle pour abuser des guinéens.
Almamy Kalla CONTE
664 26 13 70
Partager