Les femmes constituent des agents à fort potentiel du développement économique de la Guinée

By on 14 novembre 2017

Dans un réceptif hôtelier de Conakry, le Groupement des Femmes d’Affaires de Guinée (GFAG) organise ce samedi 11 novembre 2017, la 7ème  journée nationale des Femmes d’Affaires et Entrepreneurs de Guinée.

Placée sous la présidence d’honneur du ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, cette cérémonie à mobilisé plusieurs femmes qui ont occupé des postes de responsabilités et femmes d’Affaires de la Guinée.

Selon la présidente de l’association, cette journée coïncide aux 30 ans du Groupement des Femmes d’Affaires de Guinée au tour du thème aussi pertinent, opportun que mobilisateur  » les femmes se taillent une place ».

Avant d’ajouter: « je suis particulièrement heureuse et Honorée de fêter la cheffe d’entreprise, la femme entrepreneur, la femme qui veut devenir cheffe d’entreprise  est souvent au cœur de ses initiatives. Celle qui s’inscrit avec force dans les associations ou elle s’adjuge un espace d’expression et de décision. Le GFAG, groupement des femmes entrepreneurs de Guinée, est une plateforme de concertation qui se concentre sur la femme cheffe d’entreprise et celle qui  désire d’en devenir. Il favorise la création d’entreprise et l’éclosion de la femme entrepreneur.

 

Par ailleurs, la présidente estime que le groupement des femmes d’affaires  de Guinée à 30ans, cela prouve «  la crédibilité de notre organisation et démontre suffisamment notre maturité. Le GFAG est membre fondateur du Réseau Africain de soutien à l’entreprenariat féminin et la présidente du GFAG,  est vice-présidente de ce réseau. Le GFAG est membre  depuis 1990 de l’Association mondiale des femmes cheffes d’entreprises et la Guinée est membre du comité mondial des femmes cheffes d’entreprises »

À en croire cette dame, les femmes constituent des agents à fort potentiel du développement économique de la Guinée. « Le GFAG vise haut et pour cela monsieur le ministre du secteur privé, nous voudrions des crédits à notre niveau  pas des micros crédits. Cela permettra à nos membres qui sont déjà des généraux d’entreprises, de grandes femmes cheffes d’entreprises d’améliorer leurs capacités économiques et financières afin d’accroître leurs productivités dans les différents secteurs de développement et d’assurer la prise en compte de la contribution des femmes d’affaires, des femmes cheffes d’entreprises et des femmes entrepreneurs dans l’économie nationale », explique madame.

Parlant des actions menées par leur organisation, elle a notamment déclaré: «  je ne vais pas vous dire tout ce que nous avons fait depuis que nous sommes créées. Mais je peux vous dire que nous organisons des voyages d’études, la formation et en plus de ses actions spécifiques, nous appuyons fortement la scolarisation des jeunes filles et renforçons la capacité des jeunes filles entrepreneurs et autres », a-t-elle précisée.

 

Le ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Boubacar Barry, a réitéré l’engagement du gouvernement guinéen à soutenir les femmes dans leurs activités : « Il y a une dynamique gouvernementale qui est mise en avant pour accompagner les femmes dans leurs activités quotidiennes et dans le développement des entreprises féminines. Le ministère de l’Industrie est là pour marquer cet engagement du gouvernement et expliquer aux entreprises et à leurs présidentes quelles sont les panoplies d’avantages que l’Etat met à leur disposition pour pouvoir favoriser la promotion et le développement des entreprises en général, et des entreprises féminines en particulier.»

Dr Yansané Fanfan Touré, administratrice générale de la clinique MAAWA et membre de la GFAG  a exprimé  son sentiment par rapport à la tenue de ce forum.h

Selon elle, cette rencontre prouve à suffisance que les femmes sont accompagnées : « J’ai des sentiments de joie et de satisfaction, car l’événement a été célébrer avec faste. Les ministres nous ont fait l’honneur de rehausser par leur présence. Le  président Alpha Condé nous a reçus le lundi avant son départ pour le Maroc. Il nous a donné d’utiles conseils et nous sommes passées pratiquement dans tous les départements ministériels et l’APIP pour obtenir des engagements des pouvoirs publics pour nous accompagner »

Avant de dire que cette journée permettra aux femmes de se retrouver pour discuter  de tous les sujets. « Cette journée représente beaucoup de chose pour nous, car nous nous sentons accompagner. Toutes les femmes sont là pour fêter les 30 ans de GFAG que nos mamans et nos grandes sœurs ont crée. C’est une occasion pour nous de se retrouver et discuter des sujets nous concernant.  J’espère qu’à l’issue de cette rencontre, nous allons sortir un document qui pourrait être une feuille de route pour nous ».

Il faut noter que c’est en 1987, soit 30 ans plus tôt, que le groupement des femmes d’affaires de Guinée a été créé. Cette création a été officialisée deux ans plus tard. Depuis, cette structure est devenue un cadre  de référence pour les femmes et membres partageant leurs expériences, utilisant leurs capacités créatrices et leurs dons de gestionnaires qualifiées d’entreprises dans le secteur de l’économie nationale.

Daouda Yansané

664 44 23 43

 

About guineelive.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*