Partager
Le déni est la stratégie utilisée par le gouvernement pour étouffer la grève des enseignants. Toutefois sur le terrain, les choses ont dégénéré ce lundi dans la capitale qui s’est ébranlée, presque partout:  du quartier de Dabompa en haute banlieue de Conakry en passant par Matoto, Bonfi, Matam, Ratoma et les quartiers chauds de la haute banlieue, les élèves sont partout dans les rues.
Ainsi dans le quartier Yimbayah, le domicile du Ministre e l’éducation nationale, Ibrahima Kalil Konaté a été attaqué par les élèves. Selon nos sources, le pire a été évité de justesse par des gendarmes et policiers qui ont débarqué sur les lieux.
Guineelive suit pour vous
Partager