Partager

L’école primaire de Missidè dans la commune urbaine de Telimelé se trouve dans un état de délabrement très poussé.Créée en 1957avec trois salles de classes,l’école compte aujourd’hui 9 salles de classes. Mais ce temple du savoir complètement dégradé, sans portes et sans fenêtres reste une préoccupation pour les parents d’élèves.
Les responsables de l’école primaire de Missidè lancent un appel présent aux fils ressortissants de Telimele pour la réhabilitation de l’établissement.
Pas de fenêtre,ni de porte,le mur affaissé par endroit ,voilà l’image qu’offre l’école primaire de Missidè aux visiteurs.
Pour Siradio Baldé, directeur de l’école primaire de Missidè, son établissement n’a pas connu de réhabilitation depuis sa création en 1957. Pourtant ajoute le directeur, cette école à formé plusieurs haut cadre civiles et militaires de la préfecture de Telimele et du pays.
Pour montrer l’étendue du désastre, le directeur Baldé rappel que l’école e Missidè qui n’a ni portes, ni fenêtres compte aujourd’hui plus de 400 élèves encadré par 12 enseignants repartis dans 9 salles de classes.
Le directeur Siradio Baldé lance un appel à tout les fils ressortissants de Telimele et la réaction des autorités de l’éducation et des personnes de bonne volonté pour réhabiliter ce temple du savoir.

Amadou Lama Diallo

662 82 62 28

Partager