Partager

Promotion du genre : le ministère de l’action sociale dote le
gouvernement d’un document de politique nationale
Le Ministère de l’action Sociale, de la Promotion Féminine et de
l’enfance a procédé ce mercredi 06 décembre 2017, à la  cérémonie de
remise officielle d’un document de  Politique Nationale du  Genre 2 au
gouvernement et de sa diffusion.

A l’entame de son discours, Mme la représentante du Ministre de
l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Hadja kani
Diakité dit : « Nous allons commencer à procéder à la diffusion grâce
à l’accompagnement des partenaires notamment le PNUD et tous les
autres partenaires qui évoluent  dans le domaine du Genre.».
Avant de dire : « Il y a de cela deux quinquennats que les questions
du Genre  sont prioritaires. Quand on dit genre, ce n’est pas
forcement  les femmes mais ça donne beaucoup de dynamisme aux femmes
et ça nous amène surtout vers  cette autonomisation afin de donner une
stabilité sociale » a-t’elle insisté

De son coté, Camara cheik Sankon, représentant  du  PNUD a félicité
le  ministère de l’action sociale d’avoir   associé le PNUD  à
l’élaboration de ce document de politique Nationale du Genre 2.
« La question du  Genre, est une question capitale au niveau du PNUD.
Tout les programmes  que nous avons  accompli  depuis   2013 jusqu’à
maintenant, la question du Genre est une question capitale, c’est ce
qui fait que nous avons accompagné le ministère de l’action sociale à
développer, à élaborer et  à diffuser cette politique du genre 2», a
indiqué le représentant du PNUD.

Avant de dire que cette politique nationale du genre doit être
conforme aux conventions internationales. « La  politique nationale du
Genre doit se conformer aux conventions auxquelles la Guinée a
ratifié. La politique nationale du Genre est adepte à toutes les
conventions. Et si on  leurs matérialise pas maintenant, elles ne
seraient pas  en conformité avec les différentes conventions, les
différents calendriers 2020, 2030, 2063. On risque d’être  à cote  par
rapport aux conventions internationales », a-t-il souhaité.
Pour terminer, il a  fait savoir que les questions de Genre  ne
concernent pas seulement que les femmes. C’est le Genre dans son
ensemble, les personnes démunies, les handicapés,  tous ceux qui ont
une faible caractéristique sociale doivent se retrouver dans le
développement  social.

Kabinet kaba

622953163

Partager