Partager
KODAK Digital Still Camera

A l’approche des élections locales du 4 février 2018, l’adrénaline monte entre le RPG, parti au pouvoir et ses alliés. Ils sont nombreux les alliés du parti au pouvoir qui se sentent lésé dans ce qui ressemble au partage du gâteau. C’est le cas de Paul Moussa Diawara, directeur général de l’office guinéen de publicité. A propos, il faut dire qu’entre le Ministre Bantama Sow et Paul Moussa, c’est une vieille histoire. Pour le dire en un mot comme en mille, les deux s’en veulent à mort.

Ainsi, le baroudeur de la mouvance présidentielle et fils naturel du président Alpha Condé a tenu à mettre les pendules à l’heure ce samedi lors de l’assemblée générale du RPG en ces termes: « Nous avons entendu des politiciens dire qu’ils ne laisseront pas la commune de Matoto entre les mains des prédateurs. Ceux qui pensent qu’ils peuvent occuper des postes stratégiques dans l’administration, puiser l’argent de l’État, créer un parti politique et tenir tête à la mouvance présidentielle se trompent’ ».

Bantama Sow vissiblement remontécontre Paul Moussa a ajouté  » Ces soi-disant alliés de la mouvance présidentielle qui créent des partis politiques, puisent de l’argent dans les caisses de l’État avec les deux mains, s’ils pensent qu’ils vont nous tenir tête à Matoto ou ailleurs, nous sifflerons la fin de la récréation’’.

le Ministre de la jeunesse, des Sports et du patrimoine Historique qui o passent pour etre le Chérif du parti présidentiel termine en disant:  » Les jours à venir, les gens choisiront entre leur conviction entre guillemets et leur traîtrise au sein de la mouvance présidentielle. Je le dis ici, un pied dedans, un pied dehors, c’est dehors. Tu es avec le président Alpha Condé, tu le soutiens sinon, il faut dès maintenant préparer tes bagages dans ton bureau et partir. Tu es avec Alpha Condé, tu continues avec nous. Si tu n’es pas avec lui, on te met au même pied d’égalité que nos amis de l’autre côté ».
Paul Moussa Diawara appréciera sans doute.
Naby Camara

 

 

Partager