Partager

Les agences du système des Nations-Unies ont célébré ce lundi en Guinée, la journée internationale des droits de l’homme.
Diplomates, membres du gouvernement, défenseurs des droits de l’homme, artistes, entre autres se sont mobilisés au palais du peuple pour célébrer cette journée.
C’est Marc Rubin, représentant de l’UNICEF en Guinée qui a lue la déclaration du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guiteres. Le diplomate onusien a mis l’accent sur le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité pour tous. Il y a aussi la liberté d’expression, la justice, l’égalité, entre autre.
Le collectif des organisations de défense des droits de l’homme, a pour sa part salué les progrès enregistrés par le régime Alpha Condé dans la promotion des droits de l’homme.
Cependant, elles dénoncent la situation des droits de l’homme en Guinée. Cette situation est marquée par la lourdeur administrative, notamment des procédures judiciaires et surtout la surpopulation carcérale.
L’Etat a donc été invité par les organisations de défense des droits de l’homme à diligenter les procédures judiciaires de certains dossiers comme le massacre du 28 septembre.

Guineelive

Partager