Partager

Les travaux de l’Atelier de formation des acteurs humanitaires au niveau régional sur la gestion des crises humanitaires ont démarré ce Mercredi 13 Décembre 2017 à Kindia. C’est dans le cadre du renforcement de la capacité de préparation de la réponse aux urgences et crises humanitaires, qu’un projet conjoint de préparation aux urgences post-Ebola a été élaboré en vue de renforcer cette capacité de réponse surtout au niveau local. A cet effet, le Comité Permanent inter-agences « CoPIA » sous l’appui du PNUD et du Bureau de la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies en Guinée et avec l’appui des autres partenaires techniques a organisé cette formation des acteurs de la préparation de la réponse aux urgences au niveau régional et local afin d’améliorer leurs connaissances et pratiques en matière de préparation et de coordination de la réponse aux crises humanitaires dans le pays.

Cette formation concerne une quarantaine de participants venus des structures déconcentrées au niveau régional et préfectoral des départements ministériels et agences nationales impliqués dans la préparation et la réponse aux catastrophes, les Organisations de la Société Civile, les acteurs et partenaires internationaux impliqués dans la réponse humanitaire ainsi que le mouvement de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge de la zone spéciale de Conakry, de la Basse Guinée et  de la Moyenne Guinée ainsi des participants venus des agences du Système des Nations Unies telles que le PNUD, le PAM et l’UNICEF.

L’objectif général de cette formation est d’outiller les acteurs humanitaires afin de veiller à ce que la capacité nécessaire de réagir rapidement et efficacement face aux crises potentielles à travers l’amélioration de la rapidité, le volume, la prévisibilité et l’efficacité de l’aide apportée immédiatement après la survenue d’une situation d’urgence humanitaire.

Il s’agira pendant les deux jours de formation d’initier les acteurs humanitaires sur l’approche ERP (Emergency Response Preparedness) ; de procéder à l’exercice d’analyse de la vulnérabilité, d’identification, cartographie, analyse et priorisation des risques de catastrophes et sanitaires dans le pays ; de développer des mesures de préparation de base et avancées face aux risques ; de s’approprier du plan de contingence national tel que révisé et adapté aux outils ERP et aux aléas les plus récurrents  et d’intégrer la réduction des risques de catastrophes dans le processus de développement national.

Ainsi plusieurs présentations ont marqué la première journée de l’atelier après la Présentation et validation des objectifs de l’atelier et la désignation de rapporteurs : la Présentation du contexte des urgences en Guinée par Mme Delphine Ouendeno, Directrice nationale adjointe du Service National des Affaires Humanitaires (SENAH), la présentation du Cadre Sendai, Vulnérabilité et Capacité Communautaire d’Adaptation sur la réduction des risques de catastrophes avec les 4 priorités ainsi que l’identification, l’analyse et l’évaluation des risques par Theoneste GANZA du Bureau de la Coordination résidente, la présentation de l’intégration de la réduction des risques de catastrophes dans le processus de développement national par Amadou Diallo du Bureau de la Coordination résidente du Système des Nations Unies en Guinée. Les différentes présentions ont été suivies de questions et discussions très enrichissantes.

Source: Service Communication PNUD

Partager