Partager
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ethnie colle vraiment à la peau du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Il est vrai que Mamadou Cellou Diallo, puisqu’il s’agit de lui s’est posé il y a de cela plusieurs années en défenseur de « l’ethnie peul » en Guinée. Mais ce que l’opinion nationale était loin d’imaginer que dans sa logique de s’appuyer sur son ethnie pour grandir, le président de l’UFDG allait partir loin.
Lors de l’assemblée générale de son parti tenue samedi, Cellou Dalein Diallo a de nouveau attaqué le pouvoir sur le plan ethnique en ces termes:  » Je voudrais vous exhorter à vous mobiliser dans cette phase cruciale du processus électoral, notamment la distribution des cartes d’électeurs. Vous savez, ce que le pouvoir a l’habitude de faire, c’est de soustraire les cartes des gens de l’UFDG parce qu’ils sont Diallo, Bah, Barry et Sow, pour que ceux-ci ne puissent pas disposer de leurs cartes et donc de voter. Ça réduit le score de notre parti », a accusé Mamadou Cellou sans état d’âme.
A propos, il faut dire que la victimisation reste le sport favori du chef de file de l’opposition. Il reste maintenant à savoir si cette stratégie du moins suicidaire de Mamadou Cellou va lui servir à quelque chose pour la conquête du pouvoir.
Mohamed Soumah
Partager