Partager

Le verdict est tombé mardi 9 janvier 2018 dans le dossier du journaliste El hadj Mohamed Diallo. Le Tribunal de Première Instance de Dixinn en audience criminelle poursuivait Amadou Sow, Algassimou Keita,  Souleymane Bah, alias Thianguel, ancien chargé de la Communication de l’UFDG, Alphadio et Amadou Saidou Barry pour des  faits d’assassinat, tentative d’assassinat, coups et blessures volontaire et complicité.

Après les réquisitions du procureur et les plaidoiries des avocats de la défense, le président du Tribunal de Première Instance de Dixinn, Mangadouba Sow a retenu Souleymane Bah, alias Thianguel dans les liens de la culpabilité. Il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Etant en fuite, un mandat d’arrêt à été décerné contre lui à l’audience. Les nommés Alphadio et Mamadou Saidou Barry sont déclarés coupables des faits de coups et blessures volontaires. Ils sont condamnés à 2 ans d’emprisonnement et au paiement d’un million GNF comme amende, chacun . Un mandat d’arrêt est  décerné contre eux puisqu’ils sont en fuite.

Par contre, le tribunal a estimé que les faits ne sont pas imputables  aux accusés qui étaient à la barre. Le tribunal a ordonné l’acquittement pure et simple  de Amadou Sow et Algassimou Keita.

Par ailleurs, le parquet de Dixinn aux dernières nouvelles a décidé de faire appel du jugement et pour cause. Le procureur de la République, près le tribunal de première instance de Dixinn avait réquit la perpétuité pour Amadou Sow. Mais apparemment, le tribunal de première instance de Dixinn n’a pas suivi les réquisitions du parquet.

Mohamed Soumah

 

Partager