Home Société Conakry : La Fédération Syndicale Libre des Transports et Mécanique Général...

Conakry : La Fédération Syndicale Libre des Transports et Mécanique Général de Guinée tient son congres

32
SHARE

Alors que le syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG) est confronté à un conflit interne, la   Fédération syndicale libre  des transports et mécanique général de Guinée vient de procéder à son deuxième congre. La cérémonie a eu lieu ce jeudi 11 janvier 2018, dans la grande salle de réunion du centre islamique de Donka.

En présence des invités,  Elhadj Mamadouba Camara, secrétaire général sortant de la fédération syndicale libre  des transports et mécanique général de guinée a fait le bilan de sa structure.

« Nous procédons à notre deuxièmes congres pour non seulement revoir nos statuts et amendé nos statuts, en suite renouvelé le bureau exécutif de la fédération. Les participant sont au nombre de quatre vingt dix 90 personnes par ce que toutes les cellules syndicales qui relèvent de notre  fédération sont représentées par deux personnes. Toutes les préfectures de la Guinéen ont envoyé deux représentants.  Le bilan dans  ce secteur ne peut pas être exhaustive, nous avons essaye de gérer  les problèmes au quotidien par ce que notre pays, il n’y a que des problèmes dans le secteur de transport terrestre, dans le secteur de transport maritime, mais aussi dans le transport aérien. Nous avons essayé le maximum possible par ce que le syndicat c’est l’amélioration des conditions de travail. Par exemple quand nous prenons le transport maritime nous nous sommes battus jusqu’à obtenir le statut des dockers c’est un élément concret que nous avons sous la main ».

De son coté, le secrétaire général de l’USTG, Louis Bemba Soumah a dit. « Je vous félicite de la promptitude, vous avez pu mobiliser tout ce beau monde. Dans votre discours, vous avez bien voulu traduire le message qui est celui de la solidarité, de l’unité, du travail et surtout le travail bien fait. C’est un message très fort  digne de votre syndicat. Vous avez pris des engagements que nous trouvons légitime  à savoir : Trouver une caisse de solidarité  mutuelle  pour aider  vos collègues  en difficultés, tout le monde  sait quand on parle le transport, on parle en réalité des vitesses  donc le risque est l’insécurité et c’est pourquoi votre mission est si noble, mais très complexe. Encore une fois, beaucoup plus à l’unité la solidarité c’est à  ces deux conditions que vous réussirez à mettre en œuvre votre projet ».

Alia Camara, l’inspecteur du travail a exhorté les syndicalistes en ces termes. « Les syndicalistes vous avez des droits mais aussi des obligations. Dans le cadre de l’amélioration des  conditions des travailleurs que vous puissiez privilégier le dialogue, rien que le dialogue pour faire aboutir vos revendications », a-t-il conclu.

Kabinet Kaba

622 95 31 63

 

SHARE