Partager

La direction générale de la société électricité de Guinée (EDG) a organisé une conférence de presse ce mercredi 17 janvier 2018, pour faire le bilan de cette société depuis sa collaboration avec le groupement Veolia Seureca et des perspectives pour l’année 2018-2019 pour le bonheur des guinéens.

Devant un parterre de journalistes, l’administrateur General de l’EDG, ABDENBI ATTOU  a déclaré qu’un contrat de gestion de quatre ans allant de 2015 à 2019 reliant EDG au groupement Veolia Seureca a été signé en octobre 2015 entre le gouvernement guinéen et ce groupement pour le redressement des performances techniques et commerciales. Dès les premiers mois du contrat, et après diagnostic dit-il, une stratégie de redressement et des objectifs de performances ont été proposés et approuvés par l’Etat pour permettre à l’EDG de trouver des marches de manœuvres et d’accroitre le service aux populations.

Selon lui, ce redressement à permis EDG d’augmenter son exploitation. « En fin de l’année 2017, la situation d’exploitation a connu une nette amélioration avec une augmentation de 44% d’électricité produite et distribuée entre 2015 et 2017.  Et c’est suite au renforcement des infrastructures de production par l’Etat (centrale hydroelectrique de Kaléta et adjonction des 100 MGW thermiques) et la réhabilitation des propres moyens de production d’EDG ».

Toujours pour défendre son bilan, il a dit que ce redressement a aussi permis « une baisse substantielle du temps de coupure de 40% ; une baisse des charges de fonctionnement (hors achat d’énergie et de carburant) de 31% soit 122 milliards de francs guinéens et une augmentation du nombre d’heures de formation de 100% ont été enregistrés. La réhabilitation et le renforcement des moyens de production, la mise en place d’un plan de maintenance optimisé et adapté, mais aussi à la mise à disposition d’outils et de moyens d’exploitation ont permis l’amélioration des performances techniques », a-t-il soutenu.

Parlant des progrès enregistrés dans la commercialisation du courant, il a dit que des réalisations au niveau du service client ont été concrétisées pour répondre aux principaux enjeux du contrat. « pour les populations, cela représente 61 000 compteurs posés et raccordés afin de mieux maitriser les consommations  et réduire les problèmes de facturation au forfait, la remobilisation des équipements commerciales et la mise en place d’outils de suivi ont permis d’augmenter de 78% des encaissements, soit une augmentation de 5 points de taux de recouvrement (passage de 77% en 2015 à 82% en 2017) et des ventes de 68% contribuant ainsi au redressement du secteur ».

Avant de terminer ses propos, le patron de l’EDG a mentionné que l’année 2018 va connaitre beaucoup d’amélioration pour la clientèle. « En cette année, de nouvelles amélioration verront le jour comme de nouveaux services pour faciliter les démarches clients. Il y’aura l’ouverture d’une agence grands comptes et d’un guichet unique promoteur et autres (…). ».

Daouda Yansané

 

Partager