Partager

Dans les conditions normales, le président Alpha Condé devait signé ce jeudi un décret pour l’ouverture et la clôture de la campagne électorale. La campagne électorale selon la loi dure quinze (15 jours).
Seulement, le décret n’était pas encore signé au moment où nous allions sous presse. En attendant le décret du président Alpha Condé pour l’ouverture et la clôture de la campagne électorale, le président de la Commission électorale nationale indépendante a fait une déclaration au cours de la quelle, il a parlé des grandes lignes de cette élection.
Selon Me Amadou Salif Kébé, ce sont cinq millions huit cent soixante-cinq mille (5.865.000) électeurs qui sont convoqués aux urnes pour le 4 février prochain.
Il s’agira de porter à la tête des 342 communes urbaines et rurales ceux qui présideront aux destinées des communes urbaines et rurales du pays ou des collectivités pour les cinq prochaines années.
Il y a quinze mille cinq cent soixante-treize ( 15.573) bureaux de vote, trente mille (30.000) candidatures ont été également  enregistrées avec plus de mille trois cent(1.300) liste de partis politiques ou coalition et listes indépendantes, selon le président de la Commission électorale nationale indépendante, Me Amadou Salif Kébé.

Mais comme annoncé dans notre précédente publication , presque tous les Ministres et hauts cadres du pays sont en campagne électorale à l’intérieur du pays.
A propos, F. D. Roosevelt affirmait à juste raison que    » Gouverner, c’est maintenir les balances de la justice égales pour tous »
Le président Alpha Condé l’appréciera sans doute.

En attendant comme disait  l’italien, Carlo Coldoni: « La reconnaissance est l’aimant des bons cœurs. » Les Ministres peuvent donc  battre campagne pour leur bienfaiteur.

 Almamy Kalla CONTE
664 26 13 70
Partager