Partager

Comme annoncé, le congrès du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) récemment annoncé conformément à la loi  par le syndicaliste Aboubacar Soumah, secrétaire général adjoint du SLECG devait se tenir ce vendredi 26 janvier 2018 à Conakry.

Selon le reporter de Guineelive.com sur place, une cinquantaine de syndicalistes  étaient déjà dans la cours de la grande mosquée Fayçal de Conakry et observaient de près si les agents de la sécurité ne viendront pas pour boycotter leur rencontre.

Il a aussi mentionné que trois gendarmes venus à bord d’une voiture sont rentrés dans la cour de la mosquée et nous ne savons pas exactement s’ils sont porteurs d’un message à l’encontre des syndicalistes. Quelques minutes après, ajoute selon notre confrère, un pickup remplir de gendarmes  est venu chassés la foule dans cette cour.

Il est donc très difficile de dire si le congrès aura lieu ou pas ce vendredi.

Dans la foulée, Aboubacar Soumah a indiqué que plusieurs syndicalistes venus de l’intérieur du pays et des communes de Conakry ont été mis aux arrets

Aux dernières nouvelles, le syndicaliste qualifié de rébelle par le gouvernement a indiqué que les responsables syndicaux doivent se concerter avec la base avant de communiquer.

Guineelive suit pour vous

Kabinet Kaba pour Guineelive

622 95 31 63

Partager