Partager

Le chef des opérations de l’unité spéciale de sécurisation du processus électoral a présenté ce matin au siège de la dite structure, non loin du Haut Commandement de la gendarmerie nationale et direction de la justice militaire, les hommes et femmes qui auront la lourde charge de sécuriser les élections.

Le général Ousmane Camara, chef des opérations était dans la salle des opérations et  entourés de ses collaborateurs. Comme le stipule le décret du chef de l’Etat, le général O.C a indiqué que la dite structure est composée des éléments de la gendarmerie, de la police et de la protection civile. Au total, plus de 22 mille 944 agents seront déployés sur toute l’étendue du territoire national, de Conakry à Yomou, pour sécuriser le processus électoral, clame t-il. Avant d’ajouter  que toutes les organisations, structures et observateurs seront sécurisés par l’unité, rassure le chef des opérations.

Au niveau du centre des opérations, un briefing sur le processus sera fait toutes les 6 heures à partir du centre des opérations de Conakry. Selon le général Ousmane Camara, la mission de l’USSEL sera fidèle aux instructions données par le président Alpha Condé comme souligne le décret ci-dessous daté du 20 janvier dernier.

En plus du numéro vert 122 qui est mis à la disposition des populations, six autres numéros seront disponibles pour permettre aux citoyens d’alerter sur les troubles à l’ordre public et toute velléités de semer la pagaille. Ce sont : 623 89 29 01 ; 623 89 28 96 ; 623 92 77 36 ; 623 92 75 69 ; 623 92 73 61 et le 623 92 75 14.

Guineelive vous propose le décret portant création de cette unité de spéciale en date du 20 janvier 2018.

Article 1er : Il est créé dans le cadre de la sécurisation du processus électoral en République de Guinée, une unité spéciale de sécurisation des élections dénommée USSEL.

L’unité spéciale de sécurisation des élections est placée sous la supervision de la Commission Électorale Nationale indépendante CENI.

L’unité spéciale de sécurisation des élections a pour missions : la sécurisation du processus électoral sur toute l’étendue du territoire national

À cet effet, elle est chargée de maintenir la paix, assurer la sécurité ainsi que la libre circulation, protéger les personnes et leurs biens sur l’ensemble du territoire national avant, pendant et après les élections, assurer la sécurité des lieux de meetings ou de manifestions publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des démembrements de la Commission Électorale Nationale Indépendante, des chefs de partis politiques ainsi que du matériel électoral, en observant la stricte neutralité et l’impartialité à l’égard de tous; enfin sécuriser l’ensemble du processus électoral.

Le présent décret qui abroge toutes dispositions contraires et qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistré et publié dans le journal officiel de la République

Conakry, le 20 janvier 2018,

Signé

Professeur Alpha Condé.

DÉCRET D/012 PRG/ SGG 2018 portant nomination du Commandant et Commandant-adjoint de l’unité Spéciale de Sécurisation des Élections USSEL.

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉCRÈTE:

Article 1er : Le Général de corps d’armée Ibrahima Baldé, Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale, Directeur de la Justice Militaire est nommé cumulativement à ses fonctions, Commandant de l’unité Spéciale de Sécurisation des Élections USSEL.

Le Contrôleur général de police Mamadou Camara, directeur National de la Sécurité Publique est nommé cumulativement à ses fonctions, Commandant adjoint de l’unité Spéciale de Sécurisation des élections USSEL.

Le Ministre d’État, Ministre de la Défense Nationale, le Ministre d’État, Ministre de la sécurité et de la protection civile, le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret.

Le présent décret qui abroge toutes dispositions contraires et qui prend effet à compter de sa date de signature sera enregistré et publié dans le journal officiel de la République

Conakry, le 20 janvier 2018,

Professeur Alpha Condé

 

Partager