Partager

Les deux dernières semaines n’auront pas du tout été repos pour les syndicalistes Aboubacar Soumah et Abdoulaye Portos Diallo.

Après plus d’une semaine d’interrogatoire à la gendarmerie de Dixinn, les deux syndicalistes ont été transférés jeudi au Tribunal de Première instance de Dixinn.

Selon leur avocat Me Salif Béavogui, la procédure  a été déférée au tribunal de première instance de Dixinn. Le  procureur de la république  près du tribunal de Première instance de Dixinn a reçu le dossier. Siddy Souleymane N’diaye, c’est son nom a décidé de poursuivre les syndicalistes pour des infractions liées au  » vol par effraction, d’usurpation de titres et de fonctions, de faux et usage de faux ».

Ce qui aux yeux de leur avocat Me Béavogui est curieux puisque à l’enquête préliminaire, ces infractions n’ont pas été signifiées aux syndicalistes.

Avec ce passage à force de la justice guinéenne sous le magistère du Ministre Cheick Sakho sur la photo, le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée n’avait pas le choix. Aboubacar Soumah fraîchement élu a appelé à une grève générale et illimitée à partir du 12 février prochain.

Comme pour dire que même s’il est en prison, puisque le président Alpha Condé selon nos informations aurait donné des instructions fermes dans ce sens à son Ministre de la Justice, Me Sakho, les enseignants peuvent observer la grève jusqu’à ce que le pouvoir accepte de dialoguer et de satisfaire aux légitimes revendications salariales des enseignants, qui travaillent plus que tous les fonctionnaires dans ce pays.

Guineelive suit pour vous

Ousmane Cissé

 

Partager