Partager
Mes chers compatriotes,
Nous sommes à quelques jours d’un choix important. Dimanche 04 février 2018, nous allons voter pour les élections communales et communautaires, ce dimanche, les Guinéens vont devoir répondre à une question simple : où voulons nous-aller ?
Quel quartier, quel district, quelle commune, quel village, quel visage, quels projets souhaitons-nous pour l’avenir ?
Ce choix doit être à la mesure de nos attentes, un choix historique parce que notre pays est à un tournant décisif de son histoire politique.
Guinéennes et Guinéens,
En cette dernière semaine de campagne pour les élections communales et communautaires dans notre pays, le cercle de réflexion AGIR POUR LA GUINEE que j’ai l’honneur de présider, félicite et encourage le peuple de Guinée pour la maturité politique dont il a fait preuve au cours de ces 14 jours de campagne dans un climat apaisé.
Distingués candidats,
Pour la plupart d’entre vous, durant toute cette campagne, loin des promesses vagues, vous avez fait le choix de défendre des propositions concrètes, sans répondre violemment aux attaques ou aux tracts de vos concurrents.
Aussi, pour une fois dans notre pays, vous avez fait le choix de la transparence : transparence de votre démarche politique, transparence de votre projet société. L’une des premières conditions de cette démarche responsable est bien évidemment la motivation qui a été celle de la jeunesse dans cette compétition électorale.
C’est pourquoi, nous nous réjouissons particulièrement de l’euphorie avec laquelle la jeunesse s’est exprimée avant et pendant cette campagne électorale. Car, La multiplicité des candidatures jeunes à ces élections communales et communautaires est un signal fort pour la refondation et le renouvellement de la classe politique de notre pays.
Nous rendons hommage à tous ces jeunes qui ont osé s’affirmer en faveur du renouveau pour une meilleure gestion de proximité dans les municipalités de notre pays.
Dans le même ordre d’idée, nous saluons l’exécutif Guinéen pour sa volonté manifeste en faveur de la candidature indépendante qui a enfin permis à une frange importante de la jeunesse de se démarquer des habitudes du passé et prendre son destin en main dans une démarche patriotique et responsable.
C’est dans ce cadre que nous félicitons et encourageons l’ensemble des candidats indépendants de la Guinée.
Il revient maintenant aux citoyens des différentes circonscriptions et particulièrement à la jeunesse qui représente plus de la moitié de la population d’opérer un choix, un choix objectif, un choix juste, un choix basé sur l’avenir immédiat de la Guinée, un choix citoyen tout court en faveur du candidat qui aura la lourde responsabilité de gérer le destin de sa circonscription pour les cinq (5) prochaines années.
Mes chers compatriotes,
J’ose croire sans risque de me tromper qu’après dix(10) longues années d’attentes pour les élections communales et communautaires, vous ferez enfin le choix de l’intégrité, de la proximité, du renouveau dans les idées et les méthodes et ce, en faveur des résultats concrets.
Sur le plan politique, j’espère que vous voterez que, pour la défense de l’intérêt national  et des avantages liés au développement de votre commune ; vous voterez pour un candidat dont le seul agenda sera le vôtre, celui que vous l’aurez confié et que vous discuterez continuellement avec lui au cours de son mandat et ses consultations citoyennes.
Vous voterez pour un maire de proximité et de terrain au plus près de vos besoins ; un maire qui sera à votre écoute et viendra à votre rencontre où que vous soyez dans votre circonscription.  Car, pour un maire, le devoir patriotique exige de sillonner votre circonscription pour vous rencontrer, échanger avec vous et vous apporter son soutien direct.
Il doit être porteur d’un projet qui prend en compte, les mesures qui iront dans le sens du redressement de votre commune, de la création d’emplois et de la justice sociale.
Avec son statut d’élu, Il doit être capable de s’opposer à toute proposition de l’exécutif qui ne sera pas bonne pour la Guinée et sa commune et refuser toute mesure qui prendrait pour cible un Guinéen en raison de son appartenance ethnique, politique et/ou religieuse.
Mes Chers amis jeunes,
Je vous invite donc à ne pas poursuivre la voix de l’échec des dix (10) dernières années.
Je vous invite également à refuser de choisir un candidat pour son ethnie ou sa région. Car, un choix ethnique mettra gravement en cause notre légitime ambition commune de refonder la classe politique Guinéenne. Ce qui risquera de nous plonger à nouveau dans la continuité avec la médiocrité que nous rejetons de toutes nos forces et nous empêchera de défendre les valeurs qui fondent notre République.
Enfin, je vous invite à refuser le risque de l’affairisme financier qui a fait trop de tort à notre système politique.
Je sais pouvoir compter sur votre patriotisme total et dévoué au service exclusif de la Guinée et des Guinéens.
Notre pays a besoin d’une nouvelle génération de dirigeants et d’une autre manière de concevoir et de faire de la politique, pour un large rassemblement des Guinéens.
C’est l’un des objectifs majeur du cercle de réflexion AGIR POUR LA GUINEE que j’ai l’honneur de présider.
Nous restons confiants en l’avenir et espérons que notre pays connaitra enfin des municipalités au service des citoyens.
Ensemble, osons inventer notre avenir…
Bon vote à tous !
Almamy Sékou SOUMAH
Président du Cercle de Réflexion AGIR POUR LA GUINEE.
Partager