Partager

Comme nous l’avions annoncé dans l’un de nos précédents articles, l’ouverture des bureaux de vote a eu lieu ce dimanche 4 février 2018, au compte des élections locales. Depuis 7h 30minutes, les représentants de la CENI et les partis politiques se sont retrouvés dans les bureaux de vote. Mais, pas affluence des électeurs dans ces lieux de vote. Et reporter de votre quotidien en ligne qui a fait le tour de certains bureaux de vote a rencontré des responsables, c’est le cas Monsieur Soriba Yansané, président du bureau de vote N2, quartier Gbessia  Cité1, secteur Franco-arabe. « Ce qui nous inquiète ce matin, c’est la non participation de la population à cette élection. En Guinée les gens considèrent que l’élection présidentielle et législative qui sont des élections, alors que ce sont des élections locales qui sont très importantes, car ça concerne nos responsables à la base. Si nous choisissons ces chefs, c’est eux qui doivent remonter les informations au niveau du sommet ».

Et d’ajouter : « Depuis le matin, nous sommes là et sur six cent (600) électeurs, nous n’avons pas eu d’abord cent (100) votants. Vous constatez déjà, il n’y a pas d’engouement comme les élections précédentes (présidentielle et législative) ».

Répondant à la question de nos confrères sur qui porte cette responsabilité, il a dit : «  En Guinée, nous avons toujours banalisé la communication. L’Etat nous à laisser faire ce qu’on veut et les gens n’ont aucune information à la base. Bien sûr que les gens ne portent pas confiance aux leaders, mais ça ne veut pas dire de s’abstenir de son droit de vote.  Le constat est visible et dans certain lieux de vote il n’y a même pas cinquante(50) votants depuis le matin. Au regard de tout ce qui se passe, j’exprime ma déception », a-t-il conclu.

Guineelive suit pour vous

Fodé Cissé pour guineelive

Partager