Partager

L’information vient de nous parvenir. Des journalistes et certains membres des partis politiques sont interdits d’accéder aux commissions administratives de centralisation des votes (CACV) à Conakry (Matam) et dans certaines villes de l’intérieur du pays.

Difficile de dire le motif d’interdiction de ces CACV aux medias, mais notre source rassure que l’ordre de bloquer des journalistes et autres partis politiques serait venu du pouvoir en place pour favoriser ce qu’on appel ‘’ la fraude électorale’’.

Nous y reviendrons

Sékou Cissé

Partager