Partager

Au cours d’un point de presse ce jeudi 8 février 2018, le président de  la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) , annonce la proclamation des résultats partiels définitifs demain vendredi 09 février.

Selon  Me  Amadou Salif Kébé, les résultats seront proclamés au fur et à mesure que son institution reçoit. « Les résultats partiels définitifs sont les résultats que la CENI a  reçu des commissions administratives de centralisation du vote sans anomalie et qui  ne font pas l’objet de contentieux au niveau des tribunaux. Tout résultat qui fait l’objet de contentieux dans les tribunaux  ne sera  proclamé qu’après le verdict final du juge en charge du dossier ».

Par ailleurs, il a dit qu’à la date, son institution à reçu un certain  nombre de résultat 170 soit 175 PV sur tout  le territoire  national, mais certains de ces PV ne seront pas proclamés par ce qu’ils font l’objet de contentieux dans les juridictions compétentes.

Maître kébé souligne que seule les commissions administratives de centralisation du vote sont habilités à publier les résultats provisoires et que les candidats ont deux jours selon la loi de porter les requêtes devant les tribunaux. La CENI à 72 heures pour proclamer les résultats définitifs.

Parlant du vote par procuration, Me Amadou salif kébé à indiqué que le nouveau code électoral donne le pouvoir aux autorités locales de les délivrer  sans pour autant limiter le nombre de vote par procuration par bureau de vote, mais compte tenu les enjeux liés à cela son institution à outrepassé le code en limitant la procuration à cinq par bureau de vote. Il est donc inconcevable que les gens parlent de surprocuration dans les bureaux de vote.

Avant de lever la séance, le président de la CENI à aussi déploré les violences post-électorales survenues dans certaines villes du pays et la capitale Conakry. Il appel les leaders politiques  et les citoyens au calme et à la retenue.

Daouda Yansané

664 44 23 43

Partager