Partager

Les résultats des élections locales du 4 février dernier sont presque connus de tous. Même si c’est ce vendredi que l’instance chargée d’organiser les élections et de proclamer les résultats a choisi ce vendredi pour donner les résultats provisoires de 175 procès verbaux sur 342 que compte le pays.

A propos, le moins que l’on puisse dire, c’est que la montagne aura accouché d’une souris pour le RPG, parti au pouvoir. Bien que des Ministres et hauts cadres de l’Etat avec l’argent du contribuable guinéen avaient investi le pays profond  plus de deux mois avant ces élections, sous prétexte d’expliquer aux citoyens les projets de développement du président Alpha Condé, la moisson a été plutôt maigre.

En parlant du chef de l’Etat lui-même, il faut dire que c’est l’une des rares fois que le président Alpha Condé aura passé plus d’une semaine en Guinée. Il est toujours entre deux avions  à travers le monde.

A propos, c’est un secret de polichinelle, le président Alpha Condé  ne se rend à l’intérieur du pays qu’à l’approche des élections.

Avec ces résultats en demi-teinte pour le parti au pouvoir, le chef de l’Etat selon nos sources n’a pas gobé le fait que beaucoup d’argent soit sorti des caisses de l’Etat pour un résultat en deçà de ses attentes.

Même la commune de Kaloum qui abrite son palais est tombée dans la main d’une liste indépendante, fut-elle celle de la fille de Sékou Touré qui lui avait condamné par contumace à la peine de mort.

L’autre motif de colère du président, ce sont des milliards GNF engloutis par des Ministres et hauts cadres dans une campagne électorale qui n’aura finalement pas donné des résultats escomptés pour le parti au pouvoir. Pourtant, le RPG avait juré d’avoir dans ses escarcelles les cinq communes de la capitale et toutes les communes du pays. Où sont donc passés des milliards sortis des caisses de l’Etat ? Motus et bouche cousue, du moins pour le moment.

Des discours du genre, ce sont des anciens Premiers Ministres, des anciens Ministres qui ont pillés le pays » ont-ils montré leur limite ?

Des promesses du genre : construire des usines, créer de  l’emploi, des entreprises et sociétés toujours annoncées mais jamais sur le terrain, la Guinée premier producteur de bauxite dans le monde  ont-elles entrainé  un désamour désormais  entre le chef de l’Etat et les guinéens ?

Difficile de répondre à ces questions par l’affirmative. Mais comme nous enseigne un dicton populaire : « Ce n’est jamais facile d’aimer les œufs et détester la poule qui les pond ».

En tout état de cause, le président Alpha Condé selon nos sources entend situer les responsabilités de ce débâcle électoral, quit à faire tomber des têtes. Le remaniement ministériel passe par là.

Mais comme nous enseignait Aristote, « entre la peur et le courage, se situe la tempérance ou la sagesse ».

Almamy Kalla CONTE

 

664 26 13 70
 

 

Partager