Partager

Le siège du corps de la paix situé à Rogbanè dans le quartier Taouyah, commune de Ratoma a servi de cadre à la cérémonie de prestation de serment de nouveaux volontaires du corps de la paix. Ces nouveaux volontaires dont 23 serviront dans la santé publique et 19 dans l’agroforesterie, sont déployés dans les quatre régions naturelles de la Guinée pour servir les communautés. Ce, conformément à l’esprit et à la philosophie de l’organisation, qui est d’encourager la paix dans le monde par la promotion d’un développement durable, dans un cadre d’échange technique et de compréhension mutuelle entre les volontaires et les communautés d’accueil.
Un fait est cependant à noter. Parmi les 42 nouveaux volontaires, se trouve une américaine d’origine guinéenne. Tiguidanké Kaba, c’est son nom a décidé de servir la Guinée après ses études aux États-Unis dans le domaine de la santé publique. Sa grand-mère paternel était présente lors de la cérémonie de prestation de serment.
Pour l’occasion, plusieurs cadres guinéens du département des Affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, de la santé, de l’agriculture et de l’environnement ont rehaussè de leur présence à la cérémonie.
Devant les formateurs et les personnalités mobilisés pour la circonstance, le directeur du corps de la paix, Brian Cavanagh a déclaré que ces 42 volontaires ont d’abord suivi une formation de dix semaines pour apprendre les langues nationales et la langue française. Ce qui leur permettra d’être en harmonie avec les communautés d’accueil. A propos, le directeur du corps de la paix a cité l’ancien président de l’Afrique du Sud, Nelson Mandela en ces termes:  » si vous parlez à quelqu’un dans une langue qu’il comprend, ça reste dans sa tête. Mais si vous lui parlez dans sa langue maternelle, ça va toucher son cœur ».
Brian Cavanagh a noté enfin que les volontaires ne sont pas des experts pour se substituer aux cadres nationaux qui connaissent mieux la Guinée, mais, « les volontaires ont accepté d’aller travailler à l’intérieur du pays là où les cadres guinéens n’acceptent pas d’aller ».
L’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée, Dennis Hankis a salué pour sa part la coopération entre la Guinée et son pays, les Etats-Unis. Il a prodigué des conseils aux volontaires qui doivent être à l’écoute des communautés d’accueil pour le développement de la Guinée à la base.
Le chef de cabinet du Ministère des Affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, représentant le gouvernement à la cérémonie a abondé dans le même sens que le diplomate américain. Ahmed Tidjane Sakho a magnifié l’intelligence des volontaires du corps de la paix qui apprennent en un laps de temps les langues nationale et la culture guinéenne. Mais aussi et surtout, leur faculté d’adaptation dans les communautés qui n’ont pas les mêmes réalités que leur pays, les Etats-Unis.

Notons enfin qu’à ce jour, 152 volontaires du corps de la paix évoluent dans les quatre régions naturelles de la Guinée dans le domaine de l’éducation, de la santé publique, de l’agriculture et de l’agroforesterie.

Almamy Kalla CONTE

664 26 13 70

Partager