Partager
La salle de conférence de presse de la société Total Guinée a servi de cadre vendredi au lancement officiel de la 6è édition du  « Semi Marathon Total Guinée de Conakry ».
Pour rappel, le Semi Marathon de Conakry qui a démarré en 2012 avait mobilisé lors de  sa première édition 400 athlètes.  A la cinquième édition l’année dernière,  le Semi Marathon de Conakry avait enregistré plus de 5 mille athlètes.  Preuve que la mobilisation va en grandissant d’où le lancement de cette sixième édition pour le 8 avril prochain.

Le Directeur général de Total Guiné, Cheick Oumar Diallo, a souligné pour la circonstance que cette grande mobilisation a entrainé un  » engouement de l’ensemble des participants et d’une certaine façon, de la population à cet événement. Cela a également montré l’utilité de cet  événement  en terme de visibilité. Organiser un semi marathon permet de nous projeter sur une scène beaucoup plus vaste, mais aussi d’assurer une plus grande visibilité aussi bien au niveau de la sous-région qu’à l’international.  C’est aussi un élément fédérateur qui permet de réunir plusieurs personnes autour d’une marque, autour d’un symbole, celui d’une compétition saine. »LE président de la Fédération guinéenne d’Athlétisme, général Lansana Touré  estimé que l’organisation chaque année de ce semi-marathon est devenu un exercice. Avant d’ajouter: « le déroulement d’un semi-marathon est précédé de certaines rubriques, à savoir les visites médicales. L’année passée, on a eu à recaler beaucoup de personnes parce que les gens ne remplissaient pas les conditions médicales. Cette fois-ci, d’autres mesures sont envisagées pour un bon déroulement de ce semi-marathon et vous savez que la course c’est avant, pendant et aprè. Donc la fédération, en ce qui la concerne, prendra toutes les mesures techniques pour la réussite de cet événement. »

Dans son intervention, le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine Histoire, Sanoussy Bantama Sow a affirmé que « le semi-marathon de Conakry est devenu, en cinq éditions, l’un des événements sportifs les plus populaires de la Guinée ». Cette popularité  selon Sanoussy Bantama Sow relève du professionnalisme avec lequel il est organisé par la société Total et partenaires.

Tout en assurant de  l’accompagnement du gouvernement, Sanoussy Bantama Sow a émis le souhait de voir le semi-marathon de Conakry devenir le Marathon de Conakry  en passant d’une distance de 21 km pour 42 km.

Almamy Kalla CONTE
664 26 13 70
Partager