Partager
?????????????????????????????????????????????????????????

Malgré qu’il  est qualifié de rebelle ou d’illégal par le gouvernement et certains syndicalistes, Aboubacar Soumah est écouté par la majorité des enseignants et élèves de Guinée. Pour preuve, la grève lancée par le SLECG ce lundi 12 février 2018 est observée par la quasi-totalité des écoles de la capitale.

De Gbessia à Coléah en passant par Bonfi et Matam l’atmosphère est morose dans les établissements d’enseignement secondaire. Dans certaines écoles les élèves brillent de leur absence.

Au lycée Matam et celui de Coléah, nous avons constaté la présence de certains professeurs, qui malgré leur présence soutien dans leur fort intérieur le syndicaliste Aboubacar Soumah. « Sans vous mentir, nous sommes là ce matin malgré nous », nous a dit un professeur qui a requis l’anonymat.

Daouda Yansané

Partager