Partager

Ils sont nombreux des guinéens y compris les opposants Sidya Touré et Mamadou Cellou Diallo qui affirment à tort ou à raison que le président Alpha Condé ne tient jamais parole.

Rappel des faits : au mois de novembre 2017, quand le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah avait lancé une grève générale et illimitée, le président Alpha Condé avait sollicité la médiation du premier Imam de la Grande mosquée Fayçal de Conakry, El hadj Mamadou Saliou Camara pour négocier avec les syndicats grévistes.

Lors des négociations à la grande mosquée Fayçal de Conakry, le premier imam avait convié le leader chrétien, Monseigneur Vincent Koulibaly. Les deux avaient réussi à faire plier les syndicats qui ont suspendu la grève. Mais le premier Imam avait promis de rencontrer le président Alpha Condé qui était absent du pays pour l’application des accords entre gouvernement et syndicat.

A l’époque, le premier Imam de la Grande mosquée Fayçal de Conakry, El hadj Mamadou Saliou Camara  avait essuyé des critiques qui estimaient que le religieux est désormais sur les champs politiques. D’autres critiques sont allées plus loin pour affirmer qu’il y a désormais un mélange entre religion  et politique. L’imam a tout accepté pour l’intérêt supérieur de la Guinée. Mais depuis la suspension de la grève, le premier Imam de la Grande mosquée Fayçal de Conakry, El hadj Mamadou Saliou Camara avait usé de tous les moyens pour rencontrer le président Alpha Condé à son retour au pays,  le religieux n y est pas parvenu.

Selon nos sources, l’imam a aussitôt décidé de ne plus intervenir dans le bras de fer qui oppose Aboubacar Soumah e le régime Alpha Condé autour des revendications salariales.

A en croire nos sources, depuis le week-end dernier, des émissaires envoyés dit-on par le président Alpha Condé tentent de rapprocher l’imam au président Condé, sans succès.

Aux dernières nouvelles, pas plus que lundi soir après les violences qui ont coûté la vie à deux jeunes de l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa, les émissaires tentaient toujours de rapprocher l’imam au chef de l’Etat, mais El hadj Mamadou Saliou Camara campait toujours sur sa position.

En tout cas à la télévision nationale, l’imam a déclaré dans un message: « Nous préférons la Guinée à un Président ou à un opposant »

Est-ce à dire que : le divorce est-il consommé entre Alpha Condé et, El hadj Mamadou Saliou Camara ?. il est peut être trop tôt de le dire.

Ousmane Cissé

 

Partager