Partager

Comme nous l’annoncions, le gouvernement, syndicat et patronat ont entamé depuis le mardi 13 février 2018 pour trouver une solution à la grève des enseignants qui paralyse les écoles guineennes.

C’est dans la salle de réunion de la primature qui  a servi de cadre à cette rencontre tripartite (gouvernement, syndicat et patronat). Dans la soirée de ce mercredi, 14 février 2018, le gouvernement a fait une déclaration dans laquelle il annonce l’augmentation de 10% des 40 réclamées par le syndicaliste Soumah Aboubar dès la fin de ce mois de février.

Selon une source proche du syndicaliste Aboubacar Soumah, cette déclaration n’engage que le gouvernement et la grève se poursuit jusqu’à la satisfaction des revendications.

Sékou Condé

Partager