Partager

Qui l’eût cru ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Guinée est un pays de paradoxe et son président n’en est pas moins étrange à cette situation.

Qualifié  par le passé de grève sauvage, Alpha Condé est passé ce mardi aux aveux. En réconnaissant tacitement la légitimité de la grève déclenchée par le syndicaliste Aboubacar Soumah du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée. Selon le président Alpha Condé, la grève déclenchée par Soumah et cie n’est pas une  « grève sauvage ».
Selon Aboubacar Soumah, contacter par Guineelive, à  son entrée de la salle, le président Alpha Condé « s’est levé son fauteuil pour aller serrer ma main ». Avant de déclarer : «Tu es mon fils, ils sont venus mentir sur toi. J’au su la vérité il y a trois jours seulement », a souligné Aboubacar Soumah, le rebelle d’hier qui est devenu subitement ROI aujourd’hui.

Mohamed Soumah

 

 

 

 

Partager