Partager

Comme annoncé par votre quotidien en ligne, la première rencontre entre le syndicaliste Aboubacar Soumah et le comité de sortie de crise dans le système éducatif l’éducation composé du médiateur de la République, le ministre Taliby Sylla, le grand Imam de la mosquée Fayçal et l’archevêque de Conakry a eu lieu ce mercredi 28 février 2018 au palais du peuple, a constaté le Reporter de Guinéelive.com sur place.

Les parties ont longuement échangé sur les mesures à entreprendre pour une sortie de crise comme promis par le président Alpha Condé lors de sa rencontre du mardi avec le meneur de la grève des enseignants qui paralyse le système éducatif guinéen.

Du coté du gouvernement, les ministres Tibou Camara et Taliby Sylla ont tour à tour expliqué aux syndicalistes (Aboubacar Soumah et compagnons, NDLR) que les charges de l’Etat sont énormes, une manière de dire que les 40% de revendications des syndicalistes ne seront pas satisfaits.

Du berger à la bergère, le syndicaliste Aboubacar Soumah a fait comprendre au comité que les 40% de revendications ne causeront pas d’impact sur ce qu’ils qualifient de charges de l’Etat.

Selon lui, des ministres et d’autres cadres de l’administration mènent un train de vie très élève, mais qu’on ne parle pas de charge de l’Etat. Le syndicaliste a dit qu’il faut les 40% d’augmentation du salaire ou rien.

C’est sur ces mots du syndicaliste que la séance à été suspendue pour être reprise à 17heures ce mercredi.

Guineelive suit pour vous

Daouda Yansané

664 44 23 43

Partager