Partager

La crise dans le système éducatif perdure et les négociations ne bougent pas. Pour avoir le cœur net, votre quotidien en ligne Guineelive a joint ce mardi le Secrétaire Général du Syndicat Libre des enseignants et Chercheurs de Guinée, Aboubacar Soumah.
A la question de savoir si le syndicat va mettre sa menace de se retirer des négociations est maintenue? Aboubacar Soumah a estimé que c’est de bonnes guerre puisque l’Etat met la pression, moi aussi, j’ai le pressing de la base qui m’a élu. Je ne fais que transmettre le message de la base et pour cela, la volonté et la détermination ne me manquent pas.
Plus loin, le syndicaliste affirme qu’il fera en sorte que les revendications aboutissent. Pour cela, ils comptent se battre avec ses camarades pour cela.
Est-ce à dire qu’il y aura un moratoire pour permettre aux enfants de retourner à l’école?
Aboubacar Soumah déclare qu’il n’est pas question de reculer pour les 40%.  » Les 10% sont payés, nous demanderons l’effet rétroactif de ces 10% et nous exigeons le paiement immediat des 30% avec effet retroactif.

Kabinet Kaba

622 95 31 63

Partager