Partager

Le comité olympique national et sportif guinéen a exposé ce vendredi sur la participation de la Guinée  aux jeux africains de la jeunesse qui se dérouleront du 18 au 28 juillet 2018 à Alger en Algérie.

Pour l’occasion, les medias et les fédérations sportives étaient massivement représentés pour envisager des voies et moyens pour obtenir des résultats escomptés à ces troisièmes jeux africains de la jeunesse à Alger.

Le directeur national adjoint des Sports et des activités sportives, Abou Cissé, a déclaré que la Guinée a été par le passé, le miroir pour l’Afrique dans le domaine des sports et de la culture.

Pour conférer aux choix des fédérations, le directeur national a noté que personne ne décide à la place de l’autre, mais la décision sera prise ensemble en impliquant toutes les fédérations, chacun a son mot à dire pour la représentativité.

Au cours de cette rencontre, les  20 fédérations sont retenues dont entre autre le Football,  Boxe, Basket, Handball, l’athlétisme, escrime, Rugby, Tennis de table, Boules et Pétanque,…

A propos de la participation guinéenne, pas de combine dans le choix des athlètes a déclaré M.Cissé puisque ce n’est pas la compétition des confédérations, ce sont plutôt les pays qui prendront en charge les participants.

Pour Abou Cissé, aux jeux africains de la jeunesse à Alger, il faut se fixer des objectifs pour atteindre les résultats.

Le directeur adjoint du Comité olympique et sportif guinéen, Ben Daouda Nansoko, a estimé pour sa part que la Guinée doit s’organiser pour conférer à la participation guinéenne des résultats escomptés.

La délégation guinéenne comptera 126 membres en attendant les modifications du gouvernement. Il ajoute que la moyenne d’âge sera comprise entre 2000 et 2001.

Le dossier une fois peaufiné par le Comité Nationale Olympique et Sportif guinéen sera transmis au gouvernement pour validation pour prendre une décision, selon les moyens qui seront à disposition.

En attendant, des séances d’informations et de formation  des sportifs se poursuivront entre les 20 fédérations retenues pour le moment et le Comité  National Olympique et sportif guinéen. Histoire de tout mettre en oeuvre en terme de papiers, de passeports afin d’éviter des surprises à l’approche des jeux.

Guineelive

Partager