Partager

Depuis le matin de ce lundi 12 mars 2018, la capitale guinéenne (Conakry) est secouée par des troubles sociaux. Des manifestations contre le régime pour non satisfaction des revendications du Syndicat Libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG).

Des jeunes et femmes ont manifesté à kaloum devant le palais Sékhoutouréya dans la commune de Kaloum et dans les communes de Dixinn, Matam, Ratoma et Matoto.

Selon une information qui vient de nous parvenir, des jeunes armés de cailloux, bâtons et autres ont investi le siège du médiateur de la République, sis dans le quartier concasseur dans la commune de Ratoma. Ces jeunes qui manifestent leur colère ont brulé des pneus devant le bâtiment qui abrite le bureau du médiateur.

Nous y reviendrons

Alkhaly Condé

Partager