Partager

Une conférence débat s’est tenue ce vendredi 10 mars dans la salle de conférence de  l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry en partenariat avec l’OIM et L’Union Européen.

Selon la conférencière Fatoumata chérif, cette campagne est menée pour conscientiser les jeunes. « Ce choix sur l’entreprenariat jeune demande de s’engager pour le développement de sa communauté, s’engager pour faire bouger les choses, s’engager en défendant le droit des autres parce qu’il y’a beaucoup d’inégalité autour de nous. Donc, il faut sortir de sa zone de confort. C’est pourquoi le thème de cette conférence porte sur cette question comment s’engager pour sortir dans sa zone de confort à travers l’engagement citoyens », explique la conférencière.

Plus loin  elle dira:« Les  jeunes que nous sommes, nous avons  beaucoup d’initiatives. Nous pouvons avoir un impact sur notre communauté si nous nous engageons. Si nous voyons quelques choses qui ne nous plaisent pas, nous essayons de changer cette chose et de trouver des techniques qui nous permettent d’avancer plus vite. Lorsqu’on s’en tienne seulement à être passif les choses prennent plus de temps avant qu’elles ne soient mises en œuvre. C’est pour vous dire que lorsque la population quitte une phase passive à une phase active les choses vont vite, alors en s’engageant de façon citoyenne on peut agir pour le développement durable ».

Avant de lever la séance, Saran Diakhaby directrice de sensibilisation welcom to Conakry a dit: « l’objectif, c’est de mener une campagne de sensibilisation dans les cinq communes de Conakry. On a démarré cette campagne de sensibilisation du 02 au 31 mars à Kaloum et on essaye de sensibiliser les jeunes à lutter contre la migration irrégulière, car Il est très dangereux de voyager d’une manière irrégulière. Nous même on se débrouille pour faire des séries de  documentaire ».

KABINET KABA  

622953163

 

Partager