Partager

Depuis le 12 février 2018, le Syndicat  Libres des Enseignants et Chercheurs de Guinée a lancé une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire nationale. Cette grève des enseignants a occasionné la fermeture de toutes les écoles.

Pour manifester leur colère, les jeunes et femmes de la commune de Kaloum ont manifesté ce lundi 12 mars 2018 devant le palais Sékhoutouréya, tout en demandant au président Alpha Condé d’ouvrir les salles de classes.

Pour montrer leur attachement  aveugle au président Alpha Condé, Aboubacar Bobody Camara, Baidy Aribot, Ibrahima Capi Camara et autres ont rencontré cinq groupes de jeunes de Kaloum aux environs de 1heure du matin dans la nuit du mardi 13 mars 2018. Selon nos sources, ces noms précités ont donné une somme d’un millions de francs à ces jeunes tout en les intimant de s’opposer à toutes manifestations des élèves et parents d’élèves dans la presqu’il de Kaloum.

Mais la question dont beaucoup d’observateurs se posent est de savoir de quel droit ces gens s’arrogent pour interdire toute manifestation dans la presqu’il de Kaloum.

Sékou Cissé

624 09 16 30

 

Partager