Partager

Qui n’a pas vu le Secrétaire Général de la CNTG, confédération nationale des travailleurs de Guinée, le très controversé Amadou Diallo soutenir mordicus sur les antennes de la radiotélévision guinéenne que le gouvernement a respecté tous ses engagements envers les travailleurs.?

Qui n’a pas entendu Amadou Diallo dire que tous les accords signés  ont été respecté par le régime Alpha Condé qui aurait selon lui fourni des efforts dans l’amélioration des conditions de vie des travailleurs?

Qui n’a pas vu Amadou Diallo prendre un acte pour suspendre Aboubacar Soumah des activités syndicales en Guinée au motif que son mouvement est illégal?.

A propos de ces questions et de bien d’autres, il faut dire que Amadou Diallo était le syndicaliste le plus virulent contre la grève déclenchée par Aboubacar Soumah. A l’image du gouvernement, Amadou a qualifié la grève de Soumah de « sauvage et d’illégale ».

Aujourd’hui, c’est le même Amadou Diallo qui sort du bois, toute honte bue pour reconnaitre non seulement la légitimité de la grève déclenchée par Soumah, mais aussi exiger l’amélioration des conditions de vie de tous les travailleurs, alors que il n y a pas encore un mois, le même Amadou Diallo disait tout le contraire. Comme pour dire que la réussite de la grève de Aboubacar Soumah qui a ravi la vedette à tous les syndicalistes du pays aiguise  bien des appétits chez des syndicalistes véreux qui ont pour nom Amadou Diallo, Louis M’bemba Soumah, Sy Savané et Abdoulaye Sow de la BICIGUI, pour ne citer que ces syndicalistes.

Le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée, Amadou Diallo qui exige 30%  d’augmentation de salaires pour tous les travailleurs, déclare ne pas être contre les acquis de Aboubacar Soumah. Cependant, il marche sur ces prébendes, car c’est bien Aboubacar Soumah qui a réclamé 40% d’augmentation. 10% sont payés et le gouvernement s’est engagé à payer les 30%. Amadou nie les faits, mais les faits étant têtue démontrent tout le contraire des déclarations de ce véreux syndicaliste qui défend ses intérêts personnels et non ceux des travailleurs comme il prétend le dire.

Pour le dire en un mot comme en mille, la formule de Amadou Diallo et sa bande de mendiant et de menteur est bien connue. Il faut monter des enchères pour pousser le président Alpha Condé et  le porte-parole du gouvernement, le très controversé Damantang Camara à les inviter au palais Sekhoutouréah pour boire, manger et ressortir avec quelques billets de banque, c’est tout.

Amadou Diallo doit donc avoir honte ou à défaut, que la Radiotélévision guinéenne rediffuse les récentes déclarations de ce syndicaliste véreux sur les prouesses du gouvernement dans  l’amélioration des conditions de vie des travailleurs. Ce, pour prouver à l’opinion nationale et internationale que Amadou Diallo ne cherche qu’à manger. Pauvre Guinée.

Ousmane Cissé
Partager