Partager

Avant l’arrivée du président Alpha Condé à la magistrature suprême du pays, il existait bel et bien un cimetière dans le secteur très agité de Bambeto. Mais c’est sous son magistère que le cimetière a été surnommé par le chef de file de l’opposition,  » Cimetière des martyrs de Bambeto ».
Justement c’est ce cimetière situé non loin du rond point de Bambeto en descendant vers la Radiotélévision guinéenne de Koloma que Mamadou Cellou Diallo a choisi pour enterrer dit-il  » des morts des violences policières » du régime Alpha Condé. En clair, les victimes des manifestations politiques, qu’elles tombe à Enco5, Kagbelen, Kipé, Hamdallaye ou encore Bambeto, bref dans n’importe quel quartier de la commune de Ratoma, l’inhumation se fera toujours au  » Cimetière des martyrs de Bambeto ».
C’est ce lundi 19 mars 2018 que le chef de file de l’opposition guinéenne, Mamadou Cellou Diallo a choisi pour enterrer selon sa propre version les martyrs tombés la semaine dernière au  » Cimetière des martyrs de Bambeto ».
Aux dernières nouvelles, Mamadou Cellou Diallo, puisqu’il s’agit de lui a établi le nombre de victime à 93 personnes tuées selon ses propres termes par le régime du président Alpha Condé.
Par le passé, chaque fois qu’il y a un enterrement au  » Cimetière des martyrs de Bambeto », la route qui quitte Cosa, via Bambeto Hamdallaye est bloquée. Ce n’est pas tout car des violences sont toujours enregistrées.
Il reste maintenant à savoir si la journée de ce lundi sera épargnée par des violences sur cet axe pompeusement appelé « Axe du mal ».

Ousmane Cissé

Partager