Partager

Suite à l’interdiction du gouverneur de la ville de Conakry de la marche dite « des femmes » contre le président Alpha Condé, les mototaxis, considérés comme le moyen le plus rapide pour se déplacer actuellement à Conakry ont été interdits d’accès au centre ville de Kaloum, quartier administratif qui abrite la présidence de la République.
Au niveau du pont de 8 novembre, ce sont des centaines de moto qui sont bloqués ce mercredi matin par la police et les gendarmes. Ces motards n’ont pas accès au centre ville, a constaté Guineelive sur place. Ce qui a occasionné un embouteillage monstre au niveau du pont du 8 novembre où même les automobilistes ont d’énormes difficultés pour se frayer un chemin vers le centre ville.
Par ailleurs, le centre ville de Kaloum reste aussi sous haute surveillance ce mercredi : policiers et gendarmes sont postés un peu partout avec des véhicules de maintien d’ordre.
L’accès au palais Sekhoutouréah où se trouve en principe le président Alpha Condé est toujours interdit aux usagers de la route et autres automobilistes. Ce, depuis l’offensive menée lundi dernier par des manifestants qui exigeaient la reprise des cours dans les écoles suite à la grève des enseignants.

Daouda Yansané

Partager