Partager

Après la menace de grève brandit par le bureau exécutif du syndicat Libre des enseignants et chercheurs de Guinée, le président Alpha Condé a reculé. Selon Oumar Tounkara du bureau exécutif et chef des négociateurs du SLECG, il n’y aura plus de grève dans les écoles la semaine prochaine et pour cause. La menace du régime Alpha Condé de trimballer en justice les leaders syndicaux ne pèse plus sur Aboubacar Soumah et Abdoulaye Portos Diallo.
Le ministre de la Justice, sur instruction dit-on du président Alpha Condé a annulé la poursuite contre le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah ainsi que contre son adjoint, Abdoulaye Portos Diallo.
Ce qu’il fallait faire M. le Président.

Naby Camara

Partager